Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 11:35

La science est un concept merveilleux pour découvrir l’univers et les hommes, mais les scientifiques sont - veuillez regarder avec bienveillance mon lèse-majesté - pisse-vinaigre comme une concierge en rogne ! - Oui, ce n’est pas gentil mais je persiste et signe en affirmant que ces individus, plus particulièrement les académiciens, ceux qui décident du sort des chercheurs qui sont sous leur coupe mais qui ne pensent pas comme eux, qu’il faut les liquider, effacer leur nom de la liste des scientifiques. Pour y parvenir ces exécuteurs de hautes œuvres n’hésitent pas, par tractations politiques, à étendre leur règne bien au-delà de la sphère scientifique qui pourtant devrait être strictement la leur.

En écrivant cela je pense à la « fadwa » ayant tué le biochimiste du CNRS et de l’Institut Pasteur Mirko Beljanski qui a osé remettre en question, par sa synthèse in vitro d’un proto-ADN, l’intangibilité de l’ADN, dogme sur lequel, son patron de laboratoire, Jacques Monod, a bâti sa notoriété et qui lui a valu le prix Nobel. Je pense aussi à celle qui tracasse actuellement le professeur Montagné prix Nobel devenu hérétique car démontrant ce qui est jugé impossible de prouver même s’il le prouve : que l’eau possède une mémoire ! Pour faire court, souvenez-vous de Dreyfus et vous comprendrez tout.

Mes lectrices, et mes lecteurs, reconnaitrons là ma positions quand j’affirme, dans certain de mes articles, que la franc maçonnerie est merveilleuse mais que les francs Maçons ronronnent dans l’« anti-merveilleux » discipliné par un aréopage d’anciens abondement décorés. Oui la Science ne doit pas être confondue avec les scientifiques, qui se disent tels, fussent-ils académiciens dont j’admire esbaudit le bel uniforme. Uniforme ! Voila le mot que je cherchais ! Ces messieurs veulent uniformiser, mouler, discipliner, la pensée scientifique pour la faire entrer dans ce qu’ils jugent être la science et qu’elle n’est pas.

Dans cette seconde décennie du XXIe siècle, alors que la science et la technologie semblait au faite de leur puissance, alors que leur influence s’est étendu à la planète entière et que leur triomphe semble incontestable, des problèmes inattendus viennent les perturber de l’intérieur. La plupart des scientifiques considèrent que ces difficultés seront résolues un jour, grâce à davantage de recherche s’inscrivant dans la logique de la pensée établie ; mais quelques-uns pensent qu’elles sont révélatrices d’un malaise beaucoup plus profond.

Des postulats vieux de plusieurs siècles sont devenus des dogmes qui empêchent aujourd’hui la recherche d’avancer. Par exemple les équations liées à l’équilibre biochimique acido-basique des organismes (Équation de Henderson-Hasselbalch) s’apparentent à des monuments de paresse… La science se porterait mieux sans eux - ou utilisée avec circonspection - qui nous ferme les yeux sur certains phénomènes.

Croire que la science détient toute les réponses, que seul quelques détails restent à résoudre – toute les questions fondamentales étant, en principe éclaircies – constitue la plus grande des illusions.

Les scientifiques contemporains affirment dogmatiquement leur croyance en disant que la science est fondée sur l’assertion selon laquelle toute réalité est matérielle, physique. Il n’y à pas d’autre réalité que la réalité matérielle. La conscience est un sous-produit de l’activité physiologique du cerveau. La matière est sans conscience. L’évolution n’a aucun but. La spiritualité, et le concept de Dieu, est une idée cultivée par des esprits humains, n’existe qu’à l’intérieur des cerveaux humains.

Ce système de croyances est devenu dominant à la fin du XIXe siècle et tient de nos jours de l’évidence. Beaucoup de scientifiques ne se rendent pas compte que le matérialisme est une croyance ; pour eux, c’est la science, la vision scientifique de la réalité, la conception scientifique du monde.

Un prix Nobel en échec.

Francis Crick, l’un des découvreurs de la structure en double hélice de la molécule d’ADN, était un ardent matérialiste et athée militant.

Lors de ses obsèques, son fils Michael a déclarée que ce qui faisait vibrer son père n’était pas le désir d’être célèbre, riche ou populaire, mais celui « d’enfoncer le dernier clou dans le cercueil du vitalisme ».

Crick a échoué. L’existence de la conscience reste un problème. Beaucoup de détails ont été découverts, des dizaines de génomes ont été décryptés, les scanners du cerveau sont chaque jour plus précis. Mais il manque toujours la preuve que la physique et la chimie peuvent suffire à expliquer la vie ou la pensée.

Vitalisme et matière noire.

Qu’est donc ce vitalisme ennemi mortel de certains scientifiques, mais pas de la science ?

Le vitalisme est la théorie selon laquelle les organismes vivants sont vraiment vivants, ils possèdent une bioénergie qui les animent qui ne peut être expliquée uniquement en termes d’intentions physico-chimiques.

Il est évident que le vitalisme ne s’inscrit pas à contrario des processus physiologiques. Il en est le substrat insaisissable. Le vitalisme et la biologie moderne sont les faces d’une même pièce. Elles se complètent sans pour cela s’annihiler. C’est l’esprit scientifique actuel qui ne veut pas l’intégrer pour des raisons dogmatique : tout, absolument tout, doit s’expliquer rationnellement. Position illusoire et quelque peu précaire au moment ou les physiciens parlent de « matière noire » ou « matière transparente » indétectable !

Cette énergie sombre constitue environ 80 % de l’Univers, elle est associée au vide de l’espace, au vide qui caractérise toute matière. Il peut s’en passer des choses dans 80% de l’univers, surtout que ces choses nous ne pouvons ni les voir ni le détecter ! Le fameux « je crois ce que je vois » de Saint Thomas commence à être éculé, ne croyez-vous pas ?

Ceci pour vous dire d’une manière qui pourra vous sembler incongrue que les alchimistes ne seraient rien sans le vitalisme car l’alchimie est essentiellement science de la vie. L’alchimie est l’autre face de la biologie, celle que les scientifiques actuels ignorent.

L’académie des Sciences protectrice du vitalisme.

L’académie des sciences protège les fondements du vitalisme. Elle en est la protectrice à son corps défendant. Je vais vous raconter une histoire véritable qui est à la croisée de bien des chemins.

En ce bel été 1869 le train, inauguré depuis peu, entra dans la petite gare d’Hendaye en ferraillant et soufflant sa vapeur noire. Il s’arrêta en lançant son panache d’ébène vers le ciel pur. Un homme en descendit en s’éventant avec son panama ivoire en accord avec son costume d’été. Il fut rapidement soulagé de sa valise par un porteur auquel il donna un généreux pourboire lorsqu’il découvrit ses chaussures éculées. Dans le hall un homme aux cheveux blancs s’avança vers lui en souriant.

  • Monsieur le président ! bien le bonjour ! Ce faisant il se recoiffa de son panama et esquissa un salut illuminé par un sourire.
  • Toujours aussi moqueur. Tu peux ajouter aussi à mon palmarès de président de l’académie des sciences celui de « monsieur le maire ».
  • Tu es le maire d’Hendaye ?
  • Tout juste mon ami.
  • Je n’arrêterais jamais de te féliciter autant pour tes publications scientifiques qui pour tes opinions, si proche des miennes, et voila qu’il faut ajouter maintenant le titre premier magistral de ta commune. Je présume que l’empereur ne taris pas d’éloges.
  • Tu ne pensais pas si bien dire. Aussi, je me suis permis de l’inviter pour inaugurer mon observatoire. Il posera la dernière pierre. Mais J’ai voulu que mon meilleur ami soit le premier à visiter ma nouvelle installation et la résidence qui l’entoure. Mais trêve de bavardages je vais te montrer une petite croix qui ne pourra qu’agacer ta curiosité. Je dois t’avouer que depuis que je l’ai découverte j’ai reproduis certains de ses symboles que j’analyse le soir avant de m’endormir.
  • Antoine tu me surprendras toujours ! J’ai hâte de voir ta trouvaille !

En calèche ils parcoururent quelques rues pour s’arrêter sur une place jouxtant avec une église. Une haute croix de pierre se dressait à quelques mètres de l’entrée de l’édifice.

L’homme au panama se pencha vers le petit monument avec son socle à quatre faces ornées chacune de symboles. La une lune, plus loin une étoile, ici un soleil grimaçant ou encore un ovale divisé en quatre parties contenant chacun une lettre A…

Il se releva et regarda Antoine dans les yeux.

  • C’est un monument magnifique qui exprime remarquablement les arcanes de la sainte science… Et aussi le futur de notre planète.
  • Je sais que tu rassembles de la documentation pour rédiger des livres d’alchimie. J’ai pensé que cette petite croix pourrait figurer dans tes études car ce que je vais te montrer ne pourras pas y paraître.
  • Antoine tu m’intrigues !

La calèche poursuivit sa route sur le littoral atlantique. Elle traversa un bois puis déboucha sur un pré au milieu duquel se dressait un château.

  • Je te présent mon observatoire.
  • Fascinant ! C’est tout à fait dans le style de notre amis Violet le Duc !
  • C’est lui qui à dessiné les plans.

Ils firent le tour de la bâtisse pour admirer les symboles divers qui ornent les murs. L’homme au panama s’émerveilla à plusieurs reprises du sens de certaines sculptures.

  • Ce chat attrapant le rat quel chef-d’œuvre cabalistique ! Le K ou chat maitrisant l’art qui est l’anagramme de rat ! Bravo Antoine !
  • Si je t’ai invité c’est pour te dire qui notre œuvre non scientifique est capitale pour le futur de la science. Celle de ce château ne doit pas tomber entre les mais d’occultiste inconscients. La meilleure protection est d’en faire don à l’académie des sciences qui s’en occupera bien et perpétuera, à son corps défendant, le message alchimique de ce singe qui regarde les étoiles. Quand la science ouvrira les yeux sur les autres dimensions autres que celles de la matière elle aura là un trésor à exploiter et la fera fructifier.
  • Je vais t’appuyer et écrire les ouvrages pour perpétuer l’alchimie. Notre communion est au-delà du temps. Antoine merci pour ces belles révélations. Quand l’esprit scientifique plongera dans l’obscurité comme le soleil au solstice d’hiver. Nos cadeaux prépareront un Noel universel.

Antoine se pencha appuyé sur sa canne et regarda l’homme au panama.

  • Tu as choisi un pseudonyme pour signer tes livres ?
  • J’imagine que Fulcanelli fera l’affaire.

Ils partirent bras dessus bras dessous vers le bleu de l’océan.

 

Avec toute mon amitié dans un Noel de renaissance.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens