Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 09:53

Je vais vous faire entrer dans une église. Si vous êtes « bouffe curé » je ne vous invite pas mais vous pouvez écouter à la porte et de l’extérieur crier vos injures. Si vous êtes anti dogmatique je vous invite puisque je n’ai l’intention ni de vous faire le catéchisme et encore moins de vous évangéliser. Si vous êtes athée, agnostique ou mécréant aucun problème ce sont des maladies qui se soignent avec un coup du sort ou un coup de gourdin selon la chronicité. Elles peuvent guérir subitement comme le hoquet qui s’évapore en regardant notre affreuse bobine dans un miroir.

Silencieusement faufilons-nous entre des rangées de chaises. Pas de bruit s’il vous plait, c’est un temple consacré et non un parloir ou un terrain de pétanque. Trempez vos doigts dans le bénitier. Non ne vous lavez pas les mains et encore moins la figure. J’ai dis le bout des doigts. Ça n’en à pas l’air mais ça vous rend meilleur. C’est le curé qui le dit. Il appelle ça un sacramental. Vous avez raison, c’est le gourdin du saint esprit allié des culs-bénis. Mais nous ne sommes pas ici pour polémiquer ou philosopher sur la grandeur ou la décadence de l’Eglise. Contentons nous de regarder ce qui nous entoure. C’est bourré de symboles, ça dois vous plaire vous qui avez un faible pour les francs maçons. J’ai ouï dire que vous étiez un frère sans tablier. Ca me rappelle les sans culotes. Certains disent que le tablier et la culotte ont fait la Révolution. Mais laissons là les dérapages affriolants des mauvaises langues.

 

Venez dans l’allée centrale. Regardez tout au bout l’autel orienté vers l’Est comme l’est la nef. Il « regarde » le soleil levant. Et oui, dans l’Eglise de nos pères le Christ et le soleil, donneur de vie, ne font qu’un. C’est pour cela que l’on parle parfois de Christ Solaire entouré des signes du zodiaque, tandis que la Vierge, sa mère, est associée à la lune. La lune étant l’astre nocturne, c’est pourquoi sa chapelle est toujours orientée vers le Nord qui ne voit jamais le soleil. Evidemment le concept de Vierge Noire ne devrait pas surprendre.

  • Qu’est-ce qui vous chagrine ?
  • D’après ma boussole le cœur est certes orienté vers l’Est mais il n’est pas dans le prolongement de l’allée centrale et donc de la nef.
  • C’est le lot de toutes les Eglises gothiques. Dans la pierre d’autel, sur laquelle le prêtre célèbre la messe, sont incrustées des reliques de saints. Prenons un exemple. S’il s’agit des celles de Marie-Madeleine, à la suite de cette dédicace l’église s’appellera Sainte Marie-Madeleine. Les premiers mots qui seront prononcés lors du chant d’Entrée seront : « Terribilis est locus iste : hic domus Dei est, et porta caelis : et vocabitur aula Dei » ce qui se traduit par : « Ce lieu est redoutable ; c’est la maison de Dieu et la porte du ciel ; on l’appelle le temple de Dieu » et le cœur sera orienté vers le lever du soleil le jour de sa fête le 22 juillet. D’où le décalage d’orientation de l’autel par rapport à l’Est véritable signalé par son apparition matinale lors des équinoxes du 21 mars ou 21 septembre car les levers de soleil se produisent toujours dans le quadrant nord-est entre l'équinoxe de mars et celle de septembre, et dans le quadrant sud-est entre l'équinoxe de septembre et celle de mars. Chaque saint du calendrier liturgique correspond donc, théoriquement, à une position du soleil à son lever. Dans les missels on appelle cela le cycle des saints ou cycle sanctoral. Il débute chaque année le 30 novembre. C’est le jour de la fête de saint André. André fut le premier, avec saint Jean à rencontrer le Christ sur le bord du Jourdain…
  • Je ne comprends rien. Pourquoi est érigé un second autel devant celui qui est orienté vers l’Est ?
  • C’est le résultat du concile de Vatican II qui a transformé autant la liturgie que les sacrements.
  • Pourquoi avoir réformé ? L’Eglise avant 1968 avait quelque chose qui clochait ?
  • Rien ne clochait, absolument rien. C’est un désir de retour aux sources maladroit sans tenir compte de la tradition bimillénaire qu’il avait derrière ; avec également un souhait de rapprochement avec les Protestants.
  • A quoi sert-il ce second autel ? Deux prêtres disent la messe en même temps ?
  • Non il n’y à pas deux messes en même temps. Le premier autel, celui orienté vers l’Est, est mis au rancard tandis que le second sert à dire la messe. Mais le prêtre ne regarde plus le soleil levant donneur de vie, il regarde cette bande de canaille qu’est le public. Il tourne le dos au Christ solaire. C’est à chacun de déduire le sens de cette inversion et de ses conséquences. En plus cet autel n’est pas pourvue de reliques sous le prétexte que c’est morbide cette pratique.
  • C’est vrai que ça en à tout l’air…
  • Je vous arrête ! Le rôle des reliques est de relier (il faut être attentif à la phonétique) aux plus hautes valeurs spirituelles par leurs intermédiaires.
  • Avec toutes les fausses reliques qui circulent…
  • Oui il y eut de fausses reliques pour alimenter des reliquaires plus ou moins bidons. Mais généralement elles furent authentifiées par le seing et le cachet des plus hautes autorités de l’Eglise, généralement des cardinaux. Quoi qu’il en soit l’autel est, dans le temple chrétien, ce point central, ce foyer à partir duquel s’ordonne la construction et, par la même, toute la symbolique ésotérique qui la sous-tend. Il est à l’image de l’axe polaire autour duquel pivote la coupole du firmament. L’autel central, le vrai qui est orienté vers l’est, on y accède par des marches dont le nombre est toujours impair, généralement 3, souvent 5, parfois 7 et exceptionnellement 9 ou 11.
  • C’est bizarre cet attachement au nombre impair de marches. C’est de la superstition ?
  • L’adoption de ces nombres remonte à Pythagore qui disait que le pair est toujours imparfait (il lui manque quelque chose disait-il) alors que l’impair est parfait. Comme l’autel est le summum de la perfection pour les chrétiens, le choix de ce nombre de marches est compréhensible.
  • J’imaginais que le 3 aurait supplanté tout les nombre puisqu’il représente la Sainte Trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit.
  • Evidemment puisqu’il y a le plus souvent trois marches et aussi, et surtout, trois nappes qui recouvrent l’autel. Dans ce cas il s’agit aussi des trois corps que symbolise ce linge appelé corporal parce que l’hostie, ou corps de Christ, est posé dessus lors de la messe qui se célébrait avant 1968. Ces trois corps sont aussi le sel, le soufre et le mercure utilisé par le prêtre alchimiste à l’occasion de la transsubstantiation, ou changement de l’hostie en corps du Christ, qui n’est autre que la transmutation.
  • Vous voulez dire que l’Autel est aussi la paillasse d’un alchimiste ?
  • Je ne l’aurais pas dit d’une manière aussi abrupte mais j’adhère au fait. L’orientation vers le soleil est des plus significatives car pour l’adepte le soleil est le donneur de vie, ce que ne saurait réfuter aucun géologue ou biologiste. Quoi qu’il en soit l’alchimie est essentiellement biologie dans le sens le plus global du terme. La messe comme l’alchimie reposent sur la vie. Elles sont liées comme le montre l’office lui-même qui recueille le « sang » du soleil à l’occasion de la messe célébrée à l’aurore.
  • C’est quoi le « sang du soleil » ?
  • C’est une métaphore qui désigne le rayonnement particulier du soleil, indépendamment de la chaleur et de la lumière qui diffuse la vie sur notre terre aidée en cela par la lune qui le réfléchit.
  • Si je comprends bien le fait que les autels actuels de nos églises catholiques soient tournés vers le peuple est une grave erreur.
  • Tourner le dos à la vie a une connotation symbolique et psychologique malheureuse à moins de tout rejeter avec ce que nos anciens accréditent depuis près de 2000 ans. Moderniser, adapter est une chose mais jeter le bébé avec l’eau du bain en est une autre. Pour moi la réforme a été faite avec une méconnaissance profonde de la symbolique christique, et de la symbolique tout court, et donc sans discrimination.
  • En apprenant cela les catholiques qui vous lisent vont être furax.
  • On heurte facilement une croyance quand on réfléchit un peu. Ce que je cherche c’est la vérité et non à blesser. Dans l’office ancien existait un passage particulier que l’on appelait Collecte. Le prêtre se tournait vers le peuple et s’asseyait le dos tourné vers l’autel et là il échangeait avec la collectivité ou les fidèles présents. Ceci pour dire qu’il n’était pas nécessaire de tout chambouler, et détruire le symbolisme bimillénaire, pour rendre l’office plus convivial… Qu’est-ce que vous regardez ?
  • La sur le mur il y a des tableaux. Ils représentent quoi au juste ? c’est la galerie des ancêtres ?
  • C’est ce que l’on appelle le chemin de croix. Chacun des tableaux représente une station située sur le chemin qui mène au calvaire au le Christ fut crucifié.
  • Vous n’allez pas me dire que là aussi il y a des particularités alchimiques !
  • Vous ne pensez pas si bien dire. Le nombre de fois ou le Christ s’effondre sous le poids de sa croix est représenté par les stations 3, 6 (souvent corrigée en 7 par les ecclésiastiques) et 9. Alchimiquement cela correspond aux trois teintures rouges de la pierre qui doivent s’effectuer à trois reprises, 3 jours, puis 6 et enfin 7 jours après le début de l’opération de rubéfaction.
  • Je ne vous contredirais pas parce que je n’y comprends rien. Si vous avez quelque chose de plus facile…
  • Je crois pouvoir vous satisfaire. Le chemin de croix est constitué par 14 tableaux. Pour travailler la pierre il est nécessaire de préparer 14 parts de cette substance que l’on utilise tout au long de la fabrication ou Grand Œuvre.
  • Je veux bien vous croire quand vous serez plus explicite.
  • Pour cela il vous faut devenir alchimiste.
  • C’est possible ça ?
  • Évidemment… Je reste à votre disposition.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens