Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 08:08

 

(Les articles intitulés ANALOGIE ET ALCHIMIE se lisent dans l’ordre de leurs numérotations : 1, 2, 3,… Car la suite de ces articles forme un tout cohérent et progressif.)


Induction analogique et vision holoscopique

 

On pourrait me reprocher de rester théoricien à propos de l’holoscopie. Aussi pour montrer l’importance de l’analogie dans les sciences, je vais prendre un exemple bien connu, celui du fondateur de la paléontologie et de l’anatomie comparée. Il s’agit de Georges Cuvier (1768-1832).

Ce dernier utilisa l’analogie, plus exactement l’induction par analogie en anatomie comparée pour parvenir à une vision holoscopique qui révolutionna la paléontologie et la biologie.

 

Le rôle de l’analogie ne se borne pas à établir des comparaisons entre deux objets donnés. L’analogie permet de prévoir ce qui n’est pas encore connu. C’est l’induction par analogie permettant d’accéder à une vision holoscopique, et donc de découvrit le TOUT dans une partie.

La démarche scientifique de Georges Cuvier illustre parfaitement ce processus. Il n’est peut-être pas, en effet, de naturaliste qui l’ai formulé avec autant de rigueur et l’ai appliqué avec tant de bonheur. Aussi, je lui laisse la parole :

 

« Tout être organisé forme un ensemble, un tout, un système unique et clos, dont les parties se correspondent mutuellement et concourent à la même action définitive par une réaction réciproque. Aucune de ces parties ne peut changer sans que les autres changent aussi, et, par conséquent, chacune d’elles, prise séparément, indique et domine toutes les autres…

La forme de la dent entraîne le forme du condyle, celle de l’omoplate, celle des ongles, tout comme l’équation d’une courbe entraîne ses propriétés… Toutes les fois que l’on a seulement une extrémité bien conservée, on peut, avec de l’application, et en s’aidant avec un peu d’adresse de l’analogie et de la comparaison effective, déterminer toutes ces choses aussi sûrement que si l’on possédait l’animal tout entier. »

 

Quant aux applications que Cuvier a su tirer de cette induction analogique conduisant à la vision holoscopique, il suffit de considérer l’exemple désormais classique, et mainte fois cité, du Paléocotherium. Cuvier n’ayant à sa disposition que quelques ossements séparés, recueillis dans les carrières de gypse de Montmartre, donna de cet animal une reconstitution complète dont l’exactitude fut confirmée par la découverte ultérieure du squelette complet.

Je pourrais donner d’autres exemples ou l’analogie joua un rôle fondamental dans de nombreuses découvertes de la globalité d’un phénomène vital. Mais le but ici est seulement d’illustrer combien l’analogie bien comprise peut permettre de découvrir que le processus holoscopique ne se borne pas uniquement à un hologramme. Si vous me permettez une métaphore : notre monde est un hologramme brisé, à nous de le reconstituer pour accéder au titre d’homme Sapiens, d’homme sage…

 

 

(Attention les articles Analogie et alchimie1, 2, 3, 4, 5, 6, 7… sont protégés car extrait d’un de mes livres)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

de san nicolas espinosa jean bernard 27/04/2008 20:42

Ne serait-ce pas aussi le procédé informatique utilisé pour la réalisation de portrait-robots...?Sauf que pour Cuvier, l'ordinateur était son cerveau.

Hermophyle 02/05/2008 09:03


Le cerveau humain doit être comparé, avec précaution, à un ordinateur.
Souvent, les scientifiques passionnés, dépassent les capacités "informatiques"
de notre encéphale cérébral gauche pour puiser dans le droit qui ne fonctionne pas comme un ordinateur. C'est d'ailleurs en lui et seulement en lui que se manifeste la véritable mystique.
Le génie d'un Cuvier est d'avoir eu accès à la dimension holoscopique de l'univers grace à son encephale cérébral droit qui permet de voir la totalité d'une chose dans une de ses parties.
Le mécanisme du portrait robot reste trés limité devant les colossales possibilités du cerveau humain, plus particulièrement de son encephale cérébral droit auquel A. Einstein doit son génie. Cette
phrase le révèle à elle seule: "La chose la plus incompréhensible du monde est que le monde soit compréhensible"
Amicalement à vous.
Léon Gineste.


Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens