Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 15:48

La tétraktys de Pythagore est un nombre représenté par 10 chiffres disposés en triangle. C’est la raison pour laquelle on l’appelle nombre figuré triangulaire. La formule numérique s’écrit : 1 + 2 + 3 + 4 = 10. La disposition figurée est la suivante :

Å

Å  Å

Å  Å  Å

Å  Å  Å  Å

 

À l’époque de Pythagore chaque point noir était un petit caillou disposé sur le sol, d’où est venu le nom de calcul désignant aussi bien le jeu de nombre que les petits « cailloux » se formant dans certains organes comme la vésicule biliaire ou les reins.

Cette figure était sacrée pour les pythagoriciens, à tel point qu’ils prêtaient serment « par la sainte Tétraktys », ce qui ne saurait être pris à la légère quand on sait que certains êtres savent aller au-delà du temps.

Une expérience va dans ce sens. En 1950, le jeune biologiste Stanley L. Miller, âgé de 25 ans, encore étudiant à l’Université de Chicago, fut à l’origine d’un véritable tournant dans l’approche expérimentale de la vie. Il simula dans un ballon l’atmosphère primitive de la terre (mélange de méthane, d’ammoniac et de vapeur d’eau) et la bombarda par des décharges électriques, de 60 000 volts, figurant les éclairs des violents orages des premiers temps. Après une semaine, le jeune scientifique découvre qu’il a synthétisé de nombreux composés organiques, notamment, des acides aminés, à partir desquels s’élaborent les protéines, matériau fondamental de la matière vivante. Le résultat repose sur l’interaction de trois molécules : l’eau (H2O), l’ammoniac (NH3), et le méthane (CH4). Ces trois molécules sont formées avec QUATRES atomes : L’hydrogène (H), l’oxygène (O), l’azote (N) et le carbone (C). Chacun de ces atomes possède un pouvoir de combinaison avec d’autres atomes appelé valence, qui fixe le nombre des autres atomes avec lesquels un corps peut se combiner (s’accrocher). Pour simplifier, j’appellerais la valence un crochet avec lequel elle va pouvoir s’accrocher à un atome.

Ainsi l’hydrogène (H) possède un crochet, l’oxygène (O) est pouvu de deux crochets, l’azote (N) de trois et le carbonne (C) de 4.

 

Å-------------H

Å  Å-------------O

Å  Å  Å-------------N

Å  Å  Å  Å-------------C

 

Ainsi aux nombres de la tétraktys correspondent les atomes à l’origine de la vie dont le fondement est le carbone (C).

Or, en alchimie (science traditionnelle de la vie) la valeur dix représente les capacités multiplicatrices de la pierre.

Vous pouvez penser qu’il s’agit du hasard, dans ce cas je vous souhaite bon vent !

 

(Attention cet article est protégé car extrait d’un de mes livres)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

de san nicolas espinosa jean bernard 22/05/2008 21:43

C'est vrai, après tout pourquoi me documenter ?Je vous remercie d'avoir donné la réponse à mon ignorance du système sexagésimal, ce qui me permettra de consacrer plus de temps à d'autres recherches !

mauriciamaurice 18/12/2014 03:20

Bizarre, mais Pythagore semble avoir été un Rabbin

Hermophyle 23/05/2008 12:24


Vous savez, notre ingnorence n'est pas toujours réelle. Elle repose souvent sur l'innatention ou sur des mots que nous comprenons mal. Nous voyons tellement souvent notre montre que nous ne faisons
plus attention au système sur lequel elle repose.


de san nicolas espinosa jean bernard 19/05/2008 10:22

Merci !Je crois que je vais devoir me documenter au sujet du système sexagésimal (celui des horloges à base 6)....Cordialement,jb

Hermophyle 19/05/2008 15:55



Pourquoi vous documenter sur le système de base 6 des horloges ? Maintenant la tierce n'existe plus. On parles de 10 ème et de 100e de seconde. Petit à petit ce système disparaitra. Bonne
recherche ! 



de san nicolas espinosa jean bernard 11/05/2008 21:47

Bonsoir Mr,Vous rappelez qu'en alchimie, le chiffre 10 représente la capacité multiplicatrice de la pierre...?Quel est, d'aparès vous, l'explication de ce rapport entre le chiffre 10 et cette capacité qu'a la pierre à se multiplier ?

Hermophyle 12/05/2008 12:46



Le rapport il est simple, c’est que le système décimal est naturel à l’inverse du système sexagésimal (celui des horloges à base 6). Comme
entre chaque multiplication se loge un cycle complet, d’où un saut de puissance 10 à chaque réitération. Comme il n’y a pas de valeur intermédiaire, on peut dire aussi que l’alchimie accrédite la
physique quantique comme étant NATURELLE, ca qui ouvre de belles perspectives !



michel rzepecki 26/04/2008 13:18

J'ai du mal à "croire" que comme pour l'expérience de Miller il suffit de mettre quelques ingrédients ensemble et les soumettre à des décharges électriques pour "créer" d'abord les briques de la vie et ensuite tous ce qui peut en découler. Le dynamisme propre à la vie, en totale opposition avec la notion d'entropie, ne me parait pas être le champ électrique ou magnétique, etc qu'on peut trouver entre deux électrodes technologiques. La capacité d'organisation, de sélection moléculaire, (voire d'aménagement beaucoup plus fondamental de la matière), etc, propre au vivant, s'exprimant de manière incroyable dans la période de gestation de tout être vivant est impossible à créer par nos connaissances actuelles. Pourtant l'alchimiste y arrive depuis la nuit des temps. C'est vrai qu'il y met beaucoup du sien. Je me trompe ?CordialementMR

Hermophyle 27/04/2008 08:48


Bonjour MR,

Evidemment, Miller à fait du bon travail, mais il n'a pas réussi pour cela à découvrir le mystère de la vie. Il a synthétiser, dans des conditions proches de celle de l'aube des temps,
certaines "briques" fondamentales de la vie comme les acides aminés qui "scellés" l'une à l'autre fabriquerons des proteines. Cela vous devez le savoir. Ce que je cherche à vous dire, et à ceux qui
lisent ce courrier, c'est qu'un ouvrier qui travaille dans une briquetterie, ne sais pas obligatoirement construire un mur. Ne parlons pas de l'édificaton d'une maison avec ses tyauteries
d'eau, son cablage électriques et ses portes et fenêtres... C'est en fait ce que vous me dites. En effet, nous somme loin de l'ellaboration d'une molécule d'ADN et de tout les mécanimes complexes
qui l'accompage.
La création d'une vie dans le ventre d'une maman ou, dans la peine ombre, sort de l'homogéneité des liquides organiques l'hétérégoneité batisseuse de vie allant à contre courant de l'entropie du
monde, de son homogéneité. Ce magnifique lieu de néguentropie, voila ce que prépare l'alchimiste dans son oratoire. Tout comme le ventre d'une maman n'a pas dans son ballon de chair des électrodes
et des éclairs de plusieurs milliers de volt, L'alchimiste n'a pas besoin d'une centrale nucléaire ou d'un cyclotron. Un coin de table suffit lorsqu'il est fin pret à la "sortie" de son oratoire.
N'oubliez pas que l'alchimiste de Betléem à dit sentencieusement aux hommes : "Vous êtes tous des dieux." Pourvu de la sagesse nécessaire il devient alors capable de jouer sur certaines constantes
universelles (principe anthropique) qui provoquent l'hétérogéneité et l'ellaboration d'une structure nouvelle. Evidemment pour parvenir à cela, point n'est besain d'un bagage intellectuel.
Mais, comme vous le dites, il faut y mettre du sien !
Cordialement.
L.G.


Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens