Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 11:35

Pendant la dernière guerre mondiale, les nazis achetaient à prix d’or la nourriture qui alimentait le marché noir. C’est ainsi qu’ils affamèrent Paris.

Aujourd’hui en 2008, cultiver des terres pour produire des biocarburants est plus rentable que les indispensables récoltes pour nourrir l’humanité. Ainsi les affamés lèvent des émeutes dans le monde entier.

La notion de rentabilité a franchi des limites qu’elle n’aurait jamais dû franchir, au-delà de la morale la plus élémentaire, conséquence lointaine, mais conséquences certaine de la tolérance des usuriers de plus en plus gourmands rejoignant en toute légalité le racket le plus ignoble des mafias.

Je ne voyais aucune issue, aucun espoir d’une transformation de l’humanité vers un humanisme régénérateur. Certes, la protection de la planète, la prise de conscience que nous en sommes responsables donne une bouffée d’espoir hélas vite abrégée quand on découvre que les taxes démentes sur les prix du carburants ne servent pas l’idéal écolo.

Cette gangrène est le fruit de notre éducation ou les programmes changent au point de rendre impossible l’aide des parents et grands-parents seuls capables de transmettre non seulement un savoir mais surtout un art de vivre et de se comporter. De ce fait la notion de respect s’évapore…

Je pense au spectacle d’une cour de récréation de n’importe quel collège des grandes villes de France, où les gosses courent en tout sens, hurlent, se battent, arrachent les feuilles et les fleurs (quand il en reste) ou les robinets. Tandis qu’à l’extérieur ils cultivent l’art noble du graphiti en détériorant ce qui ne leur appartient pas dans un égoïsme inconscient et monstrueux… fruit amer de l’éducation !

Fort heureusement il y a d’autres enfants dans le monde, je pense en particulier à ceux du Japon. Là-bas, le début de la journée scolaire rassemble dans le hall de chaque école l’ensemble des enfants, assis en zazen, parfaitement immobiles, calmes extérieurement et intérieurement, sereins, maîtres d’eux-mêmes ou cherchant à le devenir…

Tout entraînement des enfants, de 5 à sept ans, à la voie du sabre (Kendo) qui fut pratiquée autrefois par les Samouraïs, commence par une méditation de dix minutes précédée du salut au maître (salut toujours empreint au Japon d’un respect et d’une déférence non simulée) et d’une récitation dont je vous laisse entrevoir le résultat éducatif :

 

Nous aimons notre pays,

Nous respectons nos parents,

Nous respectons le cérémoniel de nos traditions,

Nous respectons notre enseignement,

Nous accomplissons nous-même notre devoir,

Nous respectons nos camarades,

Nous jurons de nous créer un esprit et un corps sain.

 

Là-bas, dans les dojos, on enseigne le devoir, la droiture, la rectitude.

Nous voilà à l’opposé du mépris et des tentatives d’assassinat des enseignants, du racket ou du meurtre des camarades accompagné de la revendication des « droits » dont on nous rebat les oreilles, faisant suite aux « privilèges » abusifs qui ont provoqué la chute de la royauté et de la noblesse française.

Les arts martiaux sont une voie royale vers la perfection, voie universelle qui passe par l’apprentissage du silence et de la maîtrise de l’énergie, de cette énergie qui est aussi alchimie interne qui transforme l’être avant de transmuter, en alchimie externe, tout ce qu’elle touche !

Soyons réaliste. Comment un homme toujours agité en esprit peut-il entendre le silence afin que s’exprime son génie ? Que l’on songe à la phobie du silence qui est la marque de notre « civilisation », phobie dont la manifestation la plus répandue est le baladeur en toutes circonstances et dont la marque la plus spectaculaire est l’explosion des décibels (et de la violence) lors des bals du samedi soir… Quant il ne s’agit pas de monstrueuses raves parties ou le bruit forme un cocktail parfois meurtrier entre décibel alcool et drogue. Quand la mer (je suis poli) se retire, il ne reste que des monceaux d’ordures. Vive le respect des riverains et la protection de l’environnement !

Oui, il n’y a pas de quoi être fier de notre actuel Occident. Le praticien des arts martiaux est alchimiste car non seulement il développe son alchimie interne mais il reproduit sur le dojo, la rencontre des contraires qui s’affrontent non pas pour se détruire mais pour s’unifier, ne faire plus qu’un. Atteindre cette unité signifie dépasser les apparences de la manifestation. L’adversaire est comme l’envers de soi-même que l’on affronte non pas pour le détruire mais pour faire un avec lui.

L’avènement des arts martiaux en masse est réconfortant. Sur des centaines de milliers, sinon des millions de jeunes qui de par le monde apprennent l’un de ces arts, tous ne rêvent pas d’être Bruce Lee et tous ne croient pas qu’il faut confondre cinéma et art martiaux. Beaucoup d’entre eux apprennent les attitudes qui, tout en maîtrisant ou en exprimant l’agressivité, sont des attitudes de concentration, méditation, maîtrise de soi, réflexion et parfois plus encore : d’harmonie et de sérénité profonde qui les met en phase avec le phénomène vital tout entier.

Cette minorité agissante, quand il sera l’heure de s’adresser à des hommes saints, équilibrés et nouveaux, alors elle mettra au tapis notre « civilisation » occidentale sans avenir. Dans cette action, ils auront l’appui inconditionnel des adeptes de l’art royal.

 

Je vous salue toutes et tous dans le nouvel esprit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain 11/08/2014 16:50

bonjour.Oui, je pense qu'il faut une discipline de vie car notre société forme des gens individualistes et égoïstes si on regarde superficiellement, mais je vois aussi de beaux gestes de partage,de solidarité.
je trouve que vous parlez d'une certaine frange de la société et pour moi la finance est la plus dangereuse, mais chacun sa vision.
Maintenant,il n'y a pas forcement besoin d'un art martial pour acquérir et intégré des valeurs de vie, il y a les scouts,les éclaireurs et plein d'autres mouvements ou associations...cordialement.

Hermophyle 11/08/2014 18:04

Bonsoir. Bien sur que la finance a un rôle destructeur de la société... Quant aux groupements comme les scouts ou éclaireurs ils ont un rôle important pour harmoniser la famille et la société. Cependant le scoutisme avait à son origine un marraine nommée Annie Besan qui ajoutait (notamment au Jamboree de 1948) un supplément que les confessions religieuses ne peuvent dispenser. En d'autre termes, la découverte de l'homme par les arts martiaux font prendre conscience de l'importance du corps, et d'autres dimensions que le scoutisme ne saurait amener même si je loue sa valeur pour y être passé avec les merveilleux souvenir d'ado que cela comporte. Cordialement.

de san nicolas espinosa jean bernard 15/06/2008 21:29

Merci beaucoup pour votre appréciation et très heureux également que nous partagions la vision des mêmes valeurs humaines.En ce qui concerne l'ortographe des grades en AM japonais, celà s'écrit DAN. Mais ce n'est pas bien grave car nous nous sommes qd même compris.

Hermophyle 17/06/2008 14:15



Tout ce qui facilité la circulation de la bioénergie peut-être considéré comme alchimie interne si prisée en Orient. Donc se comprendre est normal et heureux aussi.



de san nicolas espinosa jean bernard 01/06/2008 21:35

Je suis très sensible à votre texte sur les Arts martiaux.En effet, j'ai appris six disciplines d'AM Japonais, l'Aïkido, le Karatédo(style Shotokan), le Kendo(Voie du sabre), le Jodo(Voie du bâton), le Iaïdo(Voie de l'art de dégégainer le sabre) et le Naginata(arme longue de 2,25m surtout utilisée par les femmes au Japon du Moyen Age).J'ai le plaisir actuellement depuis mes 50 ans de pratiquer l'enseignement de l'Aïkido, du Jodo et du Kendo au sein de mon Club que j'ai créé lors de la naissance de l'Association l'AIPAM (http://aipam.free.fr ) dont je suis le pdt fondateur.C'est dire comme votre propos concernant les valeurs humaines transmises par l'étude et la pratique des Arts martiaux m'a très intéressé.Il est certain que si tous les enfants étaient initiés à l'intégration des valeurs des courageux Samouraïs, la vie sur notre Planète serait merveilleuse et baignerait dans une atmosphère de Paix et de respect de la Vie car la Voie des Arts martiaux d'aujourd'hui n'enseigne rien d'autre que l'intégration de ces valeurs.

Hermophyle 02/06/2008 19:05



Heureux, cher Monsieur, de savoir que nous nous comprenons. Il est vrai que votre art vous place au cœur de la transformation de jeunes
êtres. En effet, comme vous me l’avez dit, c’est la voie qui est la plus proche de celle du milieu. Le problème est celui de l’enseignement de ces valeurs éternelles (ET UNE) dans les écoles
actuelles qui semblent orientées (à l’inverse de vous) vers les seules techniques nécessaires pour « passer » des dens (ortographe incertaine !).


Je vais faire un tour dans votre site… Bon travail.



PELERIN 27/05/2008 16:26

Oui, il n’y a pas de quoi être fier de notre actuel Occident.  3 x hélas, Nos enfants sont le reflet exacte des défaillances de nos dirrigeants et du concepte actuel de l'amour familial...devenus Mater-ialiste (???) Le praticien des arts martiaux est alchimiste car non seulement il développe son alchimie interne mais il reproduit sur le dojo, la rencontre des contraires qui s’affrontent non pas pour se détruire mais pour s’unifier, ne faire plus qu’un. Atteindre cette unité signifie dépasser les apparences de la manifestation. L’adversaire est comme l’envers de soi-même que l’on affronte non pas pour le détruire mais pour faire un avec lui.Les "alchimistes" du bushido en occident, sont aussi rare que nos philosophes . La grande majorité des clubs d'arts martiaux ont pour objectif une seule raison d'être...le sport de combat.Tout reste à faire, à part les quelques exceptions...Cordialement,

Hermophyle 28/05/2008 17:13


Bonsoir,
Heureuseent qu'il existe des exceptions positives dans les arts martiaux, mais globalement vous avez hélas raison. Ceux qui cherchent la bagarre finissent par rencontrer des limites qu'ils ne
pourront JAMAIS franchir. Alors, s'ils sont intelligents ils savent ce qu'il faut faire...


Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens