Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 16:35

Dans mes articles j’ai parlé de la Franc-Maçonnerie et de quelques déformations qui en résultent à la suite de l’action malheureuse de quelques individus hissés sur le pavois de 30e degré ou du 90e. Malgré cela il n’a pas été question de démolir la Franc-Maçonnerie. Les déformations sont des phénomènes inévitables de la vie sociale, devant lesquels tout prétendant à la vie spirituelle ne doivent pas feindre l’ignorance en adoptant la politique de l’autruche. Si vous êtes chrétien il en est de même, car le personnel de l’Église a lourdement failli, et il faut le savoir sans pour cela vouloir démolir l’Église, car il y a du bon en toutes choses. Je n’irais pas m’attaquer à l’inquisition, d’autres l’on déjà fait au point d’obliger le pape à demander pardon. De même inutile de s’arrêter sur du Marcel Pagnol exalté jusqu’aux limbes de la cruauté, dont voici quelques exemples : lorsque le pape Sergius est élu en 898, concurremment avec Jean IX, qui l’emporte car soutenu par l’empereur Lambert. À Jean IX (je souligne en passant que Jean VIII était la papesse Jeanne) avait succédé Benoît IV, puis Léon V (903). Moins de deux mois après celui-ci fut renversé par Christophe qui l’incarcéra. Mais dès le commencement de 904, on vit revenir Sergius III avec l’appui des Francs et il envoya Christophe rejoindre Léon V en prison, jusqu’à ce qu’on les supprimât tous deux nous dit l’abbé de Meissas !

Moins d’un siècle plus tard, les Éphémérides et cartulaires de la papauté nous fournissent un tableau analogue. Mous voyons de 964 à 985, un premier pape assommé, un second captif en exil, un troisième maintenu par une répression barbare, un quatrième étranglé et un cinquième mort de faim ! Pour mémoire et sans commentaire en vous évitant par charité chrétienne ces champs de bataille que furent les conclaves… J’y reviendrais peut-être.

 

Ce qui est beaucoup plus important, ce sont les raisons de ces massacres d’hérétiques par les bons et charitables chrétiens, d’où peuvent-ils provenir si ce n’est du pouvoir démentiel du pape qui a mis plusieurs siècle a acquérir, et très souvent en utilisant la fraude qui fut à une époque une véritable institution !

 

C’est dans la première moitié du IXe siècle que parurent les fausses décrétales (lettres décrets de papes anciens) sous la signature de Saint-Isidore. L’auteur de ces documents revendique pour le pape, la primauté du pouvoir spirituel. La puissance spirituelle de la papauté repose donc sur un faux.

Vous pouvez vérifier cela, avec en prime un aperçu de la vérité selon le Vatican, en consultant le Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse (12 volume) au mot Décrétale dont je ne résiste pas ou plaisir de vous faire goûter l’odeur piquante de vérité :

« On nomme fausse décrétale un recueil qui contient un grand nombre de lettres attribuées aux papes des six premiers siècles. Le recueil, œuvre d’un faussaire du IXe siècle (région de Tours ou du Mans), fit longtemps autorité dans les écoles. Les papes en ayant fait état comme d’actes authentiques, les fausses décrétales on fait loi. »

C’est pas croustillant ça comme morale élastique ? En lisant je pense à un SDF de Nazareth qui disait à tout bout de chant : « En vérité, en vérité je vous le dis… ».

Il y a probablement une coquille dans le Bible. Tout de même depuis le temps ils auraient dû la corriger !

Je vous passe les fausses donations de Constantin qui parurent peu après les fausses décrétales. La fausseté est aujourd’hui unanimement reconnue. Par ce document, l’empereur Constantin donnait au pape, non seulement la ville de Rome mais aussi les provinces d’Italie. Certains se souviennent peut-être du concile de Vatican II durant lequel la majorité des évêques votèrent pour que le concile soit supérieur au Pape. Là, Paul VI se fâcha tout rouge et alla farfouiller dans les caves du Vatican et fini par trouver un document qui interdisait de faire de pareilles misères au pape, et l’affaire fut enterrée. Ah j’oubliais de vous dire, les documents qui sauvèrent in extremis l’autorité du pape provenait des fausses décrétales, puisque même fausses elles sont vraies ! Ben voyon…

Vous avez compris, les faux dans l’Église sont comme les démons, ils sont légion ! Ils étaient fabriqués par les moines ! Voilà mes chers frères ou conduit la recherche de la perfection. C’est incontestable, les voies de Dieu sont impénétrables… Le savant Mabillon disait même :

« Il y a très peu d’Églises et presque pas un monastère, qui ne soient souillés de cette tache .» Telle abbaye ressemblait à un repaire de faussaires ; ce n’est pas moi qui le dit, c’est le chapitre de Notre-Dame de Chartres qui affirmait que les religieux du monastère de la Trinité de Tiron « qu’ils étaient coutumiers de commettre des faussetés et que de leur maison ne sortait autre chose que des faussetés. Ainsi, Laurent en son tome I intitulé l’Église et l’Etat, affirme qu’il y avait des faux de toute espèce, faux privilèges, fausses exemptions, fausses donations ; on comptait les faux par cinquantaines. » Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils s’entraînaient durs les mystiques de cette époque !

Je suis obligé de m’arrêter là car vous allez croire que j’ai l’esprit tendancieux, prompt à devenir mal embouché.

Un dernier mot… Toute l’histoire des papes infaillibles depuis 1870 est ainsi faite ! Au fait, comprenez-vous pourquoi les alchimistes sont attachés à l’Église Gallicane ancienne qui place les conciles (la démocratie) au-dessus des papes ? N’en doutez pas, l’Église est née aux Sainte-Marie-de-la-Mer. Elle n’a pas le même esprit que celle dont nous venons de parler… Amen (traduction fausse ainsi soit il, traduction véritable, cela est vrai)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PELERIN 27/05/2008 12:34

Bonjour,Est-il possible de prendre connaissance de la liturgie de l'église gallicane ancienne? Sinon, serait-elle volontairement destinée à une élite(minorité du peuple chrétien)?Amicalement,

Hermophyle 28/05/2008 17:05


Bonjour,
La liturgie de l'Eglise Gallicane ancienne n'est pas destinée à une élite quelconque.
Cette liturgie est proche de la messe Tridentine ou messe de St Pie V que vous trouverez dans de vieux missels (avant 1968).
Amicalement.


PELERIN 13/05/2008 18:31

Bonsoir,Est-ce que cette Eglise Gallicane ancienne est représentée  en Belgique?Je souhaite vivement m'investir dans une église proche de la vérité Christique et alchimique.Cordialement,

Hermophyle 13/05/2008 18:45



Bonsoir monsieur,


 


Hélas, il n’y a pas d’Église Gallicane ancienne (EUNA) en Belgique. Etant donné le sérieux de la formation il y a très peu de membres, sauf
dans les Caraïbes ou l’atmosphère spirituelle est plus prononcée que chez nous. Croyez, cher monsieur que j’aurai eu grand plaisir à vous proposer de tenter votre chance, malheureusement nous
sommes trop éloignés géographiquement pour mener à bien une pareille formation.


 


Très cordialement.


 


L.G.


 



Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens