Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 10:33

Le jardin dans lequel évolue la Dame à la licorne est, comme nous venons de le voir, en rapport étroit avec la symbolique alchimique. Dans la mythologie grecque, il représente le jardin des Hespérides, avec ses pommes d'or, analogue au lieu que doit atteindre l’expédition des Argonautes à la conquête de la toison d’or, laquelle est gardée par un dragon.  Ces deux récits sont si souvent pris comme référence qu’il constitue de véritables paradigmes du Grand Œuvre.

Jason, le héro principal de l’expédition, porte un nom suffisamment expressif pour qu’il s’avère inutile de faire de longue dissertation sur sa maîtrise du langage cabalistique de la licorne qu’il faut lire corne ou cornue ou encore corps nu, matière débarrassé de ses impuretés ou terrestreïtés. Et chacun sait que la licorne est un être pur qui ne se laisse approcher que par des hommes/femme purs/pure. Sans cela elle est insaisissable car elle part au galop. Soulignons au passage que le mot grec argos qui signifie blanc, rapide, correspond exactement à la rapidité de la blanche Licorne.

Mais revenons au verbiage du capitaine Jason. Ce fait singulier est confirmé par la particularité du navire construit par Argos. En effet, il est doté d’une proue fabriquée avec un chêne sacré de la forêt de Dodone. Cette proue parlait, particularité qui ne saurait mieux illustrer le nom de langue verte de la cabale. Évidemment le mot Jason s’accorde non seulement avec le « bavardage » de la proue mais aussi avec la manière cabalistique d’interpréter cette aventure, dont l’équipage est constitué d’Hercule, des Dioscure, Orphée, Castor et Pollux, et d’autres encore. Le vaisseau n’est autre que le vaissel (verrerie) des alchimistes qui va recevoir la substance issue du chêne, laquelle va le guider durant toute l’expédition et qui n’est autre que le feu de roue ou feu de proue, issu de son chêne sacré qui la constitue. Ainsi comprenons-nous pourquoi la licorne des célèbres tapisseries se superpose à un chêne, que les Druide de notre nation gauloise n’étaient pas les seuls à respecter au plus haut point. « Au guy l’an neuf !» ou « l’eau dit lent œuf » ? En d’autres termes l’eau salée de la mer sur laquelle navigue le vaisseau qui doit avancer lentement, avec prudence, pour que puisse se fortifier progressivement l’œuf philosophal ou pierre philosophale. Tout cela, direz-vous, n’est que jeux de mots ou le contexte est injurié ? j’en conviendrais volontiers s’il n’existait une mystérieuse inséparabilité que tout fils de science doit apprendre à percevoir sans pour cela délirer et sombrer dans la spéculation aussi stérile que sans fond en finissant par dire n’importe quoi ! C’est incontestablement un exercice périlleux que les joueurs de pipeau manient stérilement jusqu’à la contrepèterie. Soyez-en sur, l’excès de jeu vous fait passer à côté de la chandelle !

Mais avant de poursuivre le réçit, Ouvrons une parenthèse pour nous informer d’avantage sur la Toison d’or.

Phryxus et sa sœur Hellé, derniers descendants de la maison royale de Iolchos, durent être immolés pour que la peste qui ravageait le pays puisse s’arrêter. Le couteau du sacrificateur allait remplir son office quand une nuée épaisse enveloppe les victimes désignées ; un bélier magnifique les transporte dans les airs, sur son dos, vers la Colchide, province de l’Asie Mineure, située à l’est du Pont-Euxin (mer Noire) et arrosée par le Phase. Effrayée du bruit des flots et paralysée par le vertige, Hellé tombe et se noie dans l’Hellespont (détroit des Dardanelles), Phryxus et son bélier continuent leur chemin. Dès qu’il eut mis le pied-à-terre, Phryxus offre en holocauste le bélier son sauveur, à Jupiter. Il sacrifie l’animal cornu, garde la toison qui était d’or et la suspend au chêne d’une forêt consacrée à mars. Un dragon vigilant dévorera tous ceux qui seraient tentés de la soustraire.

Evidemment le lecteur aura compris que le bélier désigne le signe astrologique de même nom ou durant cette période printanière l’alchimiste débute son travail avec celui de la nature dont il est, ne l’oublions pas, le singe. Quant à la précieuse toison elle désigne celle des moutons si précieuse quand il est difficile d’obtenir une quantité suffisante de chêne.

Donc, Jupiter fut tellement satisfait de ce sacrifice qu’il garantit le bonheur et l’abondance à ceux qui posséderaient la Toison d’Or. Il était cependant permis d’en essayer la conquête. Le tout était de réussir. C’est à cette obligation que Jason devait se conformer.

 

(Attention, ce texte comme tous les autres est protégé.)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carole 12/01/2014 19:15

très intéressant, cet article, merci.
Le dragon gardant la toison est t il le gardien du seuil???

Hermophyle 14/01/2014 12:14

Bonjour et heureuse année. Nous sommes ici dans un monde (celui des interprétations diverses) dans lequel on risque facilement de perdre son latin. Pour éviter des dérapages non contrôles il faut une formation que j'explique dans mon article sur Métanoïa.

Alchimie 13/01/2014 19:23

Merci de cette confirmation.
le serpent, qui représente en géobio je pense l'energie tellurique, est il aussi la gravité terrestre qui maintient l'homme prisonnier de Gaïa???
Je me demandais aussi si la vipère qui a piqué Eurydice n'était pas ce courant tellurique (vouivre?) qui l' a rematérialisée et reprojetée dans ce monde... et Orphée doit la récupérer... Mais alors, l'enfer, n'est ce pas ici finalement????
Je m'intéresse beaucoup à la gnose, la méditation (ou connection!) et la géobio.. oui, oui, çà se sent, n'est ce pas, Hermophile...

Hermophyle 13/01/2014 11:04

Sans aucun doute Carole.

isa 18/05/2009 13:27

il est tres instructif cet article je dois dire,mais pour passer a autre chose qui pourtant doit avoir un lien avez vous dejas ecris quelque chose sur les spirales? car on les retrouve partout y compris dans les descriptions de nos adn.
je me demande depuis longtemps quelle relation il y a entre cette image et nous.

Hermophyle 13/01/2014 11:06

Pour la spirale, lire mon dernier article.

Hermophyle 19/05/2009 14:27


Bonjour Isa,

Merci de vous interesser à mes articles. Non, je n'ai pas encore écrit un article uniquement consacré à la spirale. cependant je l'ai aborde succintement dans le dernier ou avant dernier article.
J'ai fait le rapport avec l'ADN (je suis biologiste) mais je ne m'y suis pas attardé car le fond de mes article a une autre orientation que l'étude des symboles.

Bien à vous.


Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens