Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 17:06

Vous n’ignorez pas que j’ai déjà écrit un article sur la Martinique. À la suite de sa publication, certains de mes amis m’ont fait remarquer qu’il serait préférable de ne pas me mêler de la problématique antillaise. j’ai décidé de le faire une autre fois pour toute.

Je l’ai souvent dit, mon rôle dans la société n’est pas celui d’un politicien. Ce qui m’interpelle est la souffrance des êtres humains. Cette souffrance peut revêtir plusieurs formes en allant du physique au moral et même au spirituel. Si je parle des Antilles aujourd’hui, c’est que nul n’ignore qu’elles sont en crise et que cette crise est profonde et génératrice de transformations profondes indispensables où la souffrance des un et des autres s’invite. Je n’ai pas vocation de refaire le monde. Cependant le mensonge s’inscrit à contre-poil de mon éthique et de ma vie spirituelle. À la Martinique j’ai des frères et je compatis de tout mon cœur avec eux. Ne rien dire m’est impossible sous peine de devoir perdre ma vérité.

Le texte suivant repose sur des renseignements transmis par un ami antillais :

 

V

ous voulez connaître la vérité ? Alors ne vous contentez pas des informations véhiculées par les médias et des propos plus ou moins fallacieux diffusés par les extrémistes de tout bords, y compris les racistes.

Dans ma jeunesse j’ai eu l’occasion de naviguer dans l’océan Indien et de visiter à plusieurs reprises les iles de l’archipel des Comores. Seule l’île Mayotte est restée française. Les autres vivent dans la plus grande misère et demandent leur annexion à la France, ce qui leur est systématiquement refusé sous prétexte que cela reviendrait trop cher à l’état. C’est une opinion qui ne fut jamais affirmée par l’Etat mais répandue chez les contribuables, non informés. Sachez que cette manière de voir les choses est fausse, fondamentalement fausse. Elle n’est pas fondée. Les faits les voici, et à partir d’eux vous pourrez juger sainement.

Les DOM-TOM coûtent 520 € par habitants et par an. La Corse coûte 2400€/hab/an ! C’est plus que la métropole (1200€/hab/an). Vous voulez vérifier ? C’est tout à fait légitime. Lisez le rapport du délégué ministériel de l’égalité des chances des Français d’outre-mer écrit par Patric Karam. Vous y trouverez, noir sur blanc, tout ce que je viens de vous dire. Médias ! ou vous renseignez vous ? Pourquoi laissez-vous circuler dans le public de fausses informations ?

Savez-vous que la France est la troisième zone maritime du monde ? Savez-vous pourquoi ? Parce qu’elle possède des droits de douane et de passage pour le canal de Panama (grâce aux Antilles) et du canal de Suez (Iles de la Réunion et de Mayotte).

L’ancien ministre des DOM, Bernard PONS disait en 1986 que les DOM-TOM rapportaient à la France « Largement plus que ce qu’ils lui coutent ».

N’oublions pas que les fraçais des Antilles paient des impôts comme n’importe quel Français. Et il est temps de dire qu’ils sont plus taxés qu’en métropole. Ils payent ce que l’on appelle l’Octroi des mers qui taxe tout ce qui est importé de la métropole. Certains disent que c’est l’équivalent de la TVA. C’est faux ! En réalité la TVA s’ajoute à trois taxes (je dis bien trois) d’octrois des mers sur tous les produits importés.

Quant aux impôts locaux, ils sont aussi élevés qu’en région parisienne !

Toutes ces précisions pour que cessent ces ragots non démentis par les médias qui affirment que les Antillais vivent grassement sur les impôts de leurs compatriotes de Métropole.

De ce fait il faut préciser les choses liées à la crise. Car les médias informent très mal pour ne pas dire plus.

Premier point : Les manifestants ne demandent rien à l’état, ni argent, ni RSA. Ce sont les patrons (Médef) et les descendants des esclavagistes (Béké) qui ont sollicité de l’état. Ces derniers ont voulu tirer parti de la grève pour s’enrichir en demandant une aide en échange de l’augmentation des salaires les plus bas. N’oublions pas qu’ils bénéficient déjà d’exonérations de charges, de la défiscalisation, et de nombreuses aides de l’état et de l’Europe.

Deuxième point : Les indépendantistes profitent de la crise pour dire que les iles veulent être indépendantes. Cela est totalement faut. Aucune demande d’indépendance n’a été formulée par les manifestants. Cette question a été tranchée à mainte reprise par les référendums de 1946, de 1962 et 2003.

Les manifestants ne demandent qu’une chose : l’égalité des droits pour les français de Métropole et d’outre Mer.

Troisième point : Les Antillais ne sont ni xénophobes ni racistes. Ce sont les békés qui vivent entre eux, se marient entre eux, travaillent entre eux en excluant les Antillais. D'ailleurs les Antillais sont tous plus ou moins métissés ! Vous ne trouverez aucun cadre de direction dans les entreprises tenues par eux, les annonces d'emplois ne paraissent même pas en Guadeloupe, où à la Martinique mais directement en France, via des cabinets de recrutement. Les Martiniquais et les Guadeloupéens vivent et côtoient les descendants d'esclavagistes et à ce jour les Antillais noirs n'ont jamais eu l'attitude séparatiste vis-à-vis des Békés.

Quatrième point : Les manifestants demandent 200€ d'augmentions pour les bas salaires:
Cette revendication est légitime, comme je l'ai expliqué plus haut les patrons antillais bénéficient de nombreuses aides qui leur permettent d'obtenir de substantiels bénéfices. Ces aides venant de l'état se sont vous, nous qui les payons pour enrichir des patrons qui exploitent les Antillais. Le salaire d'un Antillais est de 20% à 30% voir 50% inférieur à ceux proposés (à compétence égale) en métropole. Quand on sait que là-bas tout coûte plus cher de 20% à 30% comment voulez vous que les gens s'en sorte? Comment peut-on croire qu'avec un coût de production moins élevé et de telles majorations de prix les patrons antillais prétendent ne pas pouvoir augmenter les salaires.

Par ailleurs, que vous ayez fait des études ou non, on vous proposera le smic, les emplois sont rares et de ce fait les patrons sous-payent leurs employés.

En conclusion:

La demande des manifestants est saine : Il faut que cesse le système néocolonial (exclusivité de la Métropole et application stricte des lois de la République) et l'exploitation. Voilà ce que les Antillais demandent, qu'on leur donne les moyens de travailler et de vivre de leur travail et non du RSA ou autre RMI. Qu'on arrête de donner des sommes exorbitantes, sans contrepartie, sans aucun contrôle à des patrons qui ne font que s'enrichir en exploitant le côté insulaire des Antilles et leurs habitants. Que ces sommes servent à développer l'économie, a payer décemment les salariés pour qu'enfin l'économie des Antilles ne repose pas uniquement sur le tourisme. Que les abus soient réprimandés : fin du monopole de certaines familles qui empêchent la concurrence, veiller sur les prix, que s’installe un contrôles serré des sommes envoyés par l'état et l'Europe, etc...

Par ailleurs, les Antilles sont une et l'état aurait tout à gagner à développer des partenariats avec les autres iles des Caraïbes (Puerto Rico, St Domingue, Trinidad) avec les autres continents, la Guadeloupe est à 4 heures de l'Amérique du Sud et à 2 h des USA.
Les Antillais sont des Français à part entière alors il faut cesser de les comparer aux habitants des pays voisins (Haïti, Cuba, République Dominicaine, etc?) Aucun métropolitain n'accepterais qu’on lui dise qu'il doit être heureux et ne rien dire parce qu'il gagne plus et vit mieux qu'un Roumain ou qu'un Polonais. Les Antillais français ne sont ni cubain ni haïtien mais français et même depuis plus longtemps que certains métropolitains. !

En espérant que certains comprendront un peu mieux leurs compatriotes des Antilles et leur apporteront leur soutien dans cette lutte.



Cordialement.

 

 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens