Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 16:50

Du grec paradeigma qui signifie exemple, modèle. Longtemps réservé à la grammaire pour désigner un verbe servant de modèle pour une conjugaison. Les différentes formes verbales de « avoir », « être », « aimer », « finir » sont des paradigmes ou modèles de la conjugaison française. Ils sont analogues aux constantes physiques qui caractérisent notre univers, d’où l’extension du sens à la modélisation, aux typologies, systèmes et structures. La théorie des quanta dont certains paradoxes sont élucidé par l’existence d’autres univers a donné au paradigme le sens de constantes définissant ces différents espaces. Le paradigme mental définit le modèle de penser d’une population donnée. Il en est de même pour l’espace religieux. Quant à la dimension mystique, elle ne se réfère à aucun paradigme et peut donc accéder à toutes les dimensions. D’une manière générale il est difficile de changer de paradigme car cela équivaut à changer d’univers. L’homme conditionné n’aime pas se détacher de ses paradigmes, ce qui l’empêche de découvrir le monde. Sortir de notre univers paradigmatique a le même sens que le terme libération selon la philosophie Orientale.

Un alchimiste ne saurait œuvrer correctement au laboratoire s’il est prisonnier de certains paradigmes qu’il a acquis sur les bancs des écoles ou d’un centre initiatique. Il lui faut donc apprendre à désapprendre. Ceux qui refusent cette démarche et restent attachés à des paradigmes religieux (dogmes ou spiritualité sirupeuse ou « l’amour » est à toutes les sauces), scientifiques (esprit rationaliste étriqué, qui raisonne à l’infini), initiatique (symboles et concepts pré définis qui agissent comme des soporifiques alors qu’on s’imagine être un sage) ne sauraient réussir d’une quelconque manière.

Selon les vieux maîtres, l’apprenti alchimiste doit donc assimiler progressivement l’art de reconnaître l’immuable dans son silence intérieur et en être tributaire. Ainsi s’éloigne l’égocentrisme parfois trompeur de la seule imagination que les anciens appelaient la « folle du logis ». En alchimie, la lucidité est une carte maîtresse. Elle n’exclut pas la passion qui est un moteur nécessaire, ni l’Amour à condition qu’il soit vécu (et uniquement vécu !) dans la discrétion excluant tout discours à son propos le séparant ainsi de son aspect codifié par les spiritualistes de tout poils, afin de le sortir d’un paradigme artificiel galvaudé et l’ouvrir réellement à l’humain et… au-delà de l’humain.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ariaga 03/03/2008 10:43

Je découvre et je lis avec intérêt. A suivre...Amicalement.

Hermophyle 30/03/2008 21:57


Merci de votre intérêt. Je répons avec retard car j'avais déserté mon blog depuis un an environ... En toute amitié.


Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens