Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:45

 

Le feu à deux faces celle destructrice comme, hélas, notre actualité ne manque pas de nous le rappeler et celle de régénération si bien traduite par la ponte d’une poule et la légende du phénix.

 

Inutile de tergiverser pour dire que le feu est au cœur de la démarche alchimique. Aussi bien, le feu du soleil que celui de l’athanor (fourneau des alchimistes).

C’est d’ailleurs de là qu’est issue le pseudonyme de l’alchimiste Fulcanelli produit de l’union phonétique de Vulcain et Élie. Vulcain étant le forgeron utilisant le feu vulgaire et Élie ou Hélios (soleil) n’est autre que le feu du soleil.

 

Le feu de l’athanor est appelé par philalèthe : « Notre tranquille Henri ». Il s’agit évidemment d’Élie ou Hélios, le feu du soleil qu’on laisse tranquillement agir au moment crucial de l’œuvre au noir. Évidemment ce nom d’Henri est cabalistique c’est-à-dire lié à la phonétique. Henri désigne l’acronyme I.N.R.I. inscrit au sommet de la croix du Christ. C’est le feu sublime de la passion christique. De ce fait le sens de INRI n’est plus l’expression latine :  Jesus Nazarenus Rex Iudaeorum : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs » mais celle d'inspiration alchimique : Igne Natura Renovatur Integra : « Par le feu la nature se régénère intégralement » ou « le feu de nature régénère intégralement ».

POULE 01

Poule couvant l’œuf philosophal.

Détail d’une gravure alchimique du Spéculum veritatis du XVIIe siècle (Bibliothèque apostolique du Vatican. Cod. Lat. 7286 f. 4,5)

 

Comprenons donc que le feu de Vulcain n’est pas ici celui de notre chaudière mais un feu de nature, un feu naturel. Comme feu naturel n’allons pas chercher les incendies de foret provoqué par la foudre, ou celui des volcans, car c’est revenir à notre chaudière.

Comme feu naturel nous avons la température de notre corps, celui d’une poule qui couve. De là son nées les expressions de la température du fumier (cette température peur être très forte lorsque fermentent les fécès) ou du ventre d’un cheval, ce qui est une manière cabalistique de s’exprimer puisque le mot cabale provient de cavale ou cheval.

 

La poule est cependant favorisée puisqu’elle couve des œufs et que la pierre des alchimistes est appelée œuf philosophal.

 

OEUF-ALCHIMIQUE-01.jpg

VIIIe emblème intitulé : « Prend l’œuf et frappe-le avec un glaive de feu. » in Atalante fugitive (1617) de l’alchimiste allemand Michael Maier (1569-1622)

 

Cette gravure est des plus explicites puisque l’œuf est devant une cheminée et donc chauffé de loin comme tout homme qui désire se chauffer, et non dans un fourneau au contact de la flamme.

L’épée est une arme banche ou larmes blanches qui traduit la couleur de la substance appliquée à l’état liquide dont les larmes salées traduisent l’adjonction de sel. Il s’agira donc d’un feu lie à des réactions chimiques augmentant la température d’une manière analogue à celle qui se déroule chez les êtres vivant à sang chaud. Alors soyons attentifs de ne pas dépasser les 70°. Cette arme blanche va faire saigner la matière. D’où l’expression « garder son sang froid » pour éviter que la température ne grimpe trop haut. Alors il faut garder une bassine d’eau fraîche à portée de main ! Bassiner c’est aussi humecter avec le feu humide pour chauffer et échauffer quelqu’un, l’exciter. Mais ici elle sert à tempérer ce qui est trop excité.

Ça y est, vous avez compris comment fonctionne la tête d’un alchimiste ?

 

Avant que vous n’explosiez…

 

À bientôt.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nina kck 10/03/2011 09:01


hahahahahaha c'est incroyable cette syncronicité ...


Hermophyle 11/03/2011 08:48



Oui, ça synchronise dur !


Braves gens c'est plein de coincidences bizarres.



lafforgue 10/03/2011 08:58


Bonjour Hermophyle,

Ainsi, l’oeuf est le symbole :

de la constitution tripartite de la matière (Sel, Mercure, Soufre ou encore corps, âme, esprit)
du développement mystérieux de la pierre philosophale,
de la nature particulière du feu nécessaire à la couvaison,
du Grand-OEuvre alchimique en général.

j'ai trouvé justement hier à propos de ceci :

http://nous-les-dieux.org/images/0/05/R%C3%A9v%C3%A9lations_alchimiques.pdf

merci encore pour vos articles.
j'attends régulièrement leur parution avec impatience.

a+ olivier


Hermophyle 11/03/2011 08:39



Merci pour votre interet.



hermophobe 09/03/2011 22:47


J'espere ne pas trop vous bassiner avec ma conpréhension de poisson rouge.


Hermophyle 11/03/2011 08:42



Le poison rouge nage dans la mer rouge.


L'amer rouge c'est bon pour la santé.



hermophobe 09/03/2011 22:38


Heureux comme un poisson dans l'eau, je retourne dans mon bokal la tête la premiére ou je vais coincer la bulle sur ma litiére de petit cailloux...lol delire.
c'est toujours Noel merçi pour vos kdo.


Hermophyle 11/03/2011 08:37



Attention, les poissons ça porte la poisse.


Coincez pas trop la bulle, c'est un poison.


 



Guern' de Bé 09/03/2011 20:08


Ou n'implosiez ?


Hermophyle 16/03/2011 11:07



J'ai réservé le mot imploser aux centrales nucléaires niponnes construites en dépit du bon sens sur le façade de l'Océan Pacifique.



Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens