Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 20:54

ANGES DU BENITIER

Je n’ai pu, achever le dernier article comme je l’aurais souhaité, voici donc un petit appendice complémentaire qui pourrait intéresser les chercheurs de Rennes le Château. J’ai donc repris l’analyse de livre de Daniel Dugès : Rennes le Château un chapitre maçonnique pour ajouter un paragraphe à l’article précédent.

  Suite de : COMMENTAIRES AUTOUR D’UN LIVRE sur Rennes le Château.

Ce que dit l’auteur…

« Cette mouvance monarchique a laissé une autre trace » ce sont les lettres A & M entrelacés qui se trouvent, dans toutes les églises sur le devant d’autel  de la chapelle virginale qui  est « placées du côté nord, en raison d’une tradition fort ancienne ».

Les lettres M & A assemblées sont également les initiales entrelacées de la reine Marie-Antoinette. De ce fait ce M & A tressé ensemble entretient la confusion : vierge ou reine de France ?

Les Francs Maçons vont utiliser cette ambiguïté. Il suffira d’un signe particulier pour transformer le sens virginal en celui de la Reine devenant ainsi le signe de la monarchie.

Le couronnement de la statue, marquée du  sigle M&A  prendra le sens non pas de reine du ciel mais de reine de France Marie-Antoinette. Tel est l’un des procédés usité pour signaler qu’une église est aussi un temple maçonnique d’obédience monarchique chrétienne.

A Rennes le château on trouve ces deux lettres entrelacées dans le jardin de l’église au pied du pilier inversé qui supporte une vierge de Lourde peinturlurée rococo qui a la particularité d’être couronnée. Il s’agit dont d’un élément qui signale la présence dans l’église d’un temple monarchique chrétien.

 

Mes commentaires…

Daniel Dugès a donné, sans le formuler expressément et c’est dommage, la raison d’être de bien des symboles alchimique dans les églises.

Du Moyen Age jusqu’au XVIIIe siècle la présence de chapitre, ou de tout autre cérémonies ésotériques ou franc maçonniques (mais toujours d’essence alchimique) dans les églises devait être monnaie courante, comme le laisse supposer la fête des fous, magistralement interprétés et commentée par Fulcanelli. De ce fait le symbolisme alchimique s’est lié étroitement au symbolisme religieux. Le mystère des Cathédrales et les Demeures Philosophales de Fulcanelli en sont l’illustration.

L’un des plus prégnant est celui de l’assimilation de la Vierge avec la matière première des alchimistes pénétrée par cette première matière cause de toutes choses et donneuse de vie, ce qui nous a valu l’épître magnifique du 8 décembre, et combien significative, de l’Immaculée Conception :

« L’éternel m’a créé la première de ses œuvres,

Avant ses œuvres les plus anciennes.

J’ai été établie depuis l’éternité,

Dès le commencement, avant l’origine de la terre.

Je fus enfantée quand il n’y avait point d’abîmes,

Point de sources chargées d’eaux ;

Avant que les montagnes fussent affermies,

Avant que les collines existassent, je fus enfantée ;

Il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes,

Ni le premier atome de la poussière du monde

Lorsqu’il disposa les cieux, j’étais là ;

Lorsqu’il traça un cercle à la surface de l’abîme,

Lorsqu’il fixa les nuages en haut,

Et que les sources de l’abîme jaillirent avec force,

Lorsqu’il donna une limite à la mer,

Pour que les eaux n’en franchissent pas les bords,

Lorsqu’il posa les fondements de la terre,

J’étais à l’œuvre auprès de lui,

Et je faisais tous les jours ses délices,

Joant sans cesse en sa présence,

Jouant sur le globe de sa terre… » (Proverbe VIII, 22-31)

 

Ainsi s’exprime la première matière des mondes, source de vie, sur laquelle l’alchimiste œuvre à travers sa matière première. Les deux matières sont représentées par une femme, l’une est la vierge qui a enfanté le Christ l’autre est l’essence virginale qui engendre tout. L’une est le vase de l’autre, d’où le terme de « Vase spirituel » donné dans les litanies à la Vierge Marie, car le Christ n’a pu être généré que par la première matière des mondes qui n’est autre que l’Esprit Saint.

AM…amour, MA…mater, mère.

Le choix de ces deux lettres est d’autant plus judicieux que les M et A sont les deux premières lettres de MAtière et de MAçonnerie. On ne sait plus si c’est MA ou AM comme à Notre Dame de Marceille, ce qui signifie AMour et AMalgame… termes qui ont leur raison d’être en ces lieux maçonniques chrétien puisque l’alchimie est au laboratoire un amalgame et à l’oratoire l’amour. En réalité c’est la même attraction qui joue puisque l’aimant a donné aimer.

De ces précisions en résulte l’emplacement des chapelles de la Vierge au nord des églises, car le nord magnétique ne voit jamais le soleil. C’est pourquoi la fête de l’immaculée conception se célèbre au mois de décembre moment ou le soleil est bas sur l’horizon préparant Noel…  La lumière du soleil est à proscrire pour toutes générations y compris celle de la pierre philosophale. Telle est la raison de l’orientation au nord des chapelles virginales. L’absence de lumière, sauf celle de la lune, répondant à l’œuvre au noir et donc aux vierges noire à l’abri de la lumière pour pouvoir enfanter. C’est pourquoi la Vierge est souvent représentée sur un croissant lunaire.

Du 8 décembre de l’immaculée conception au 25 date de la naissance il y a 17 jours. 17 correspond à l’étoile immortalisée par une lame majeure du tarot. De cette étoile rayonne l’Esprit, esprit avec lequel tout alchimiste doit œuvrer. Ce nombre ne saurait être étranger à sa présence permanente dans l’histoire de Rennes le Château.

 

Avec toute mon amitié.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens