Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 06:28

 

© LG 2010.

 

Première note marginale 1/2.


Un certain Beaurepaire, journaliste de son état a écrit à propos de mon livre Les secrets alchimiques de Montpellier, un article désobligeant dans lequel il stigmatise les rapports que j’établis entre la science et l’alchimie, en affirmant que je délire avec mes « considérations paranoïaques sur la science officielle ».

 

Cette approche scientifique du monde à partir de l’alchimie fut déjà esquissée par mon formateur et prédécesseur Roger Caro dès le début des années 90 dans son ouvrage Bible science et alchimie. J’ai pu échanger longuement des idées avec lui notamment à propos de la cosmogénèse et du fameux Bing Bang qui donna naissance à notre univers ou plutôt notre multivers (univers multiple). Bible, science et alchimie se prêtait d’une manière très limitée à des approfondissements de l’ordre scientifique, même sous forme vulgarisée. Cependant il suffit d’être un peu attentif pour découvrir un double langage qui laisse entendre l’existence du multivers quant on lit, à propos de la table périodique de Mendeleïev (par rapport au Big Bang), une phrase sujette à caution pour tout scientifique car en réalité lourde d’un double sens :

 

« Une chose doit vous frapper en premier lieu : la matière n’existait pas, tout était fluide et gazeux. »

 

Reger Caro savait fort bien que le gaz et le fluide sont matière…

Que voulait-il dire avec cette affirmation inexacte ? Tout simplement qu’un univers était déjà présent avant le Big Bang et que cet univers n’avait pas les mêmes caractéristiques (ou constantes) que les nôtres.

Le reste du texte est de la même eau. Mais mon but n’est pas uniquement là. Je n’aurais pas rédigé cette note marginale si le moment n’était pas propice. En effet, un ami ne m’a montré hier le numéro 390 de la revue « Pour la science » (avril 2010) qui est l’édition française de Scientific American, ou un article rendent « prophétiques » mes « considérations paranoïaques sur la science officielle » et retourne donc le compliment à l’auteur mal informé de cette critique désobligeante.

Ainsi est émise très officiellement l’hypothèse de l’existence des multivers ayant chacun des constantes physiques différentes. Lisez cet article intitulé d’autres lois pour d’autres univers et vous saisirez pourquoi j’insiste sur l’anthropie et la possibilité que possède la pierre philosophale de faire varier les constantes physiques ouvrant ainsi les portes d’accès à d’autres univers où la vie est possible sous forme biologique ou non.

Je souligne que si la vie n’est pas possible pour un substrat biologique tel le nôtre, elle peut tout de même exister soit avec un substrat différent (par exemple à base de silicium au lieu de carbone) soit sans substrat du tout.

C’est un peu abrupt, mais mes articles sont suffisamment expressifs pour ouvrir des horizons, notamment sur les hiérarchies qui n’ont pas de substrat biologique. De grâce, finissons-en de prendre les histoires de fée et d’élémentaux pour des délires ou des hallucinations. Attention je n’ai pas dit que les timbrés n’existaient pas ! Comprenez-vous pourquoi il faut être solide et clair dans sa tête pour aborder sainement l’ésotérisme ?

Ah, j’oubliais une petite précision : certains univers se superposent… Quel fouillis !

Voilà ! Que votre imagination ne vous amène pas plus loin… programmez plutôt la fabrication de la pierre philosophale, sans ça vous risquez de tourner barjo !

Cependant n’oubliez pas de lire l’article sur les considérations paranoïaques de « Pour la science » de ce mois-ci. Les deux auteurs à psychiatriser sont Alejandro Jenkins et Gilad Perez ayant publié dans la revus scientifique « Physical Rewiew D ».

 

Deuxième note marginale 2/2.

 

Depuis trois ans j’écris des articles sur la Franc-Maçonnerie. Des centaines de francophones les lisent. Qu’en font-ils ?

 

La grande majorité les utilise pour rédiger un texte, ou planche, qu’ils vont exposer avec plus ou moins de brios devant une assemblée tout ouïe. Ainsi, selon leur éloquence, et leur orthodoxie, pourront-ils monter en grade sous la bannière de leur Loge.

 

D’une manière plus précise j’ai voulu connaître un peu mieux le sort de mes articles. J’ai donc compulsé les différents sites plus ou moins liés à la FM. Ainsi j’ai trouvé que rédiger une planche c’est recevoir la lumière, sans explications supplémentaires, à tel point qu’il  aurait pu s’agir d’éclairer une planche de bois avec une lampe de poche. Cette « explication » pour le moins lapidaire, dépourvue de développement est donc une copie tronquée incomprise et simpliste de ce que je raconte et de ce que d’autre on dit bien avant votre serviteur. PLANCHE... A TRACER, alchimie & Franc-Maçonnerie 1 PLANCHE... A TRACER, alchimie & Franc-Maçonnerie 2

 

Regardons l’envers de la médaille, vous savez, celui que l’on ne regarde pas ! Je sais, c’est absurde, mais supposons que ce soit vrai…

Nous y voilà derrière notre décor d’opérette…Vous vous imaginez aisément que le cénacle des grands tabliers a dû tenir compte de cette lumière dont on ne peut se débarrasser et dont on ne sait à quoi elle rime, si ce n’est à des considérations philosophiques intellectuelles où les mots tentent de combler un vide dans lequel s’engouffre un puissant courant d’air. On a fini par remarquer que le terme « lumière » est bien en bouche, et on raconte plein de choses comme à propos de mot « initiation » ou « alchimie ». Bref, les sociétés initiatiques tentent de « penser » leurs maux avec des mots. Rassurez-vous cher lecteur, c’est un phénomène général dont les sociétés initiatiques ne doivent pas se sentir les uniques porteurs de croix.

 

Ainsi la lumière est devenue un thème à verbiage (désolé j’allais dire mixage) même s’il est aussi inopportun qu’un cheveu sur la soupe. La « lumière » des pseudos illuminatis, c’est une lamproie combinée à toutes les sauces… c’est un bon truc pour noyer le poisson ! Nous y voilà, tel est l’effet recherché pour habituer le néophyte à ce terme sans devoir lui en expliquer la quintessence.

 

Essayons d’éclairer notre lanterne en observant de plus prés le résultat de ce petit jeu de désossage dans les arrières cuisines.

Ainsi quant un apprenti visite mon blog et lit mon texte sur les rapports entre la rédaction d’une planche et la réception de la lumière on pourra lui rétorquer que dans la Loge on sait déjà tout ça depuis longtemps et que ce que je dis n’est qu’un médiocre plagia, une mauvaise interprétation par un non initié de ce que les hauts grades de la Loge se passent depuis longtemps sous le sceau du plus grand secret.

« Tu comprendras plus tard petit ! » ça c’est une expression en or, qui permet de prendre les gens pour des andouilles tout en leur faisant briller les yeux. Ça attire les lèches et les courbettes et ça titille le petit groin de ceux qui cherchent les perles… Et il y en a à la pelle en la contrée à tel point que nous ne sommes pas précisément dans l’odeur de sainteté !

 

En d’autres termes cette désinformation qui pèche par « omission » et plus… permet de ramener au bercail de l’interprétation orthodoxe  des symboles ceux qui risquent de s’interroger sur d’éventuelles manières différentes de les analyser.

Pour conclure je dis encore qu’il ne s’agit pas ici de la seule attitude des FM, mais bien de ce petit monde de l’ésotérisme assoiffé de secrets que les « ténors du barreau » manipulent avec grandiloquence par le bout du « groin ».

 

Voilà, j’ai fini de dire ce qui m’est venu à l’esprit après la lecture des commentaires sur mes articles assaisonnés (nous sommes toujours dans la cuisine) de mes élucubrations dont j’attends avec bonheur vos commentaires offusqués de diable épouvanté barbotant dans un bénitier.

 

Ah ! Quel plaisir de vous plonger la tête dans l’eau bénite avec l’éclat de rire d’un fervent disciple du grand alchimiste de Bethléem !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mirdhyn 17/05/2010 10:48


Bonjour,
Concernant l'existance de multi-univers et étant passionné de physique cantique, je confirme (là je peux en toute connaissance de cause) que bien que -doux paradigme- un lien -dans cette dimension-
relie l'infiniment petit à l'infiniment grand (voir les forces fondamentales) les lois de "notre" physique n'ont plus cours, plus de temps, plus d'espace, de la "réalité", pour le moins.
Un corps cantique a le dont d'ubiquité, donnez moi une autre définition de l'Esprit, de l'Âme, (hors religions, j'insiste) messieurs les scientifiques, je cesse ici parce que c'est une PASSION
...
Neanmoins je coneil cet ouvrage : La mafie du Cosmos de Brian Greene aux éditions Robert Laffont
Belle Journée
Mirdhyn


Hermophyle 17/05/2010 11:16



Ce qui m'interesse en premier chef est la capacité de l'homme d'accéder au multivers.


Ce qui est passionnant c'est que notre cerveau est constitué pour ça...



krcek 18/04/2010 15:20


(soupir)


Hermophyle 18/04/2010 16:44



Seigneur ! vous avez crevé ou vous êtes crevé ?


Parlez, je vous écoute.



hermophobe 18/04/2010 14:12


Bonjour a vous,
J'espere que vous avez remis la main sur votre porte feuille ?
ICI l'elevage suit le chemin de l'etoile du BERGER malgrés les controles de la DDSV.La science au cul du troupeau....
Pour ce qui est de votre travail, je le soutient.100%
J'ai rencontré une personne Pierre DEPIERE qui prétant avoir reçu les enseignements de Reger Karo le connaissez vous ?
Avez vous aimez le miel du roussillon dans votre Café ?
Au plaisir de vous lire et revoir

William

Ne publier pas ce commentaire


Hermophyle 18/04/2010 16:42



Bonjour la campagne,


Ca va les chêvres et le bon air ?


Recevoir l'enseignement de Roger Caro est une chose... le comprendre en est une autre.


Beaucoup ont reçus mais 90 % n'on rien compris (et je suis très généreux)


Je réserve le bon miel pour mon filleur, nous le dégusterons ensemble au petit déj.


A bientôt et au plaisir.


Léon.



Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens