Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 18:19

La croix templière est généralement interprétée comme l’une des multiples variantes symbolisant la croix du Christ, telle la croix fourchée. Si cet aspect est présent, il en est cependant un autre caché qui dévoile la dimension initiatique de l’Ordre.

En effet, elle est étroitement liée à la signification de la croix de saint André qui est le symbole de la lumière manifestée. Cela est d’autant plus flagrant quand les extrémités sont bifides amorçant ainsi l’idée de rayonnement que l’on retrouve dans la croix de Malte. Deux Ordres christiques et initiatiques. Cette initiation est donc au plus haut degré car la réception de la lumière la caractérise. Et je ne parle pas de choses abstraites !

Il ne s’agit absolument pas de pouvoirs particuliers, mais d’une élévation, dans l’ordre de la compréhension directe, de tout phénomènes. C’est ce que j’appelle dans Holoscopie de la spiritualité Occidentale l’« intelligence holoscopique ».

Seule l’initiation à la maîtrise de la pensée permet une purification. Seule, la connaissance de la manière de procéder au laboratoire pour saisir la quintessence de la lumière permet d’accéder à une initiation véritable et de saisir l’essence du christianisme, celle du Christ solaire. Inutile de souligner que cette démarche n’est pas celle des sociétés initiatiques actuelles : Francs-maçons, Rosicruciens, Templiers…

Les Templiers du Moyen Âge étaient d’autant plus chrétiens qu’ils étaient initiés… Cette connaissance, il la devait à leur fréquentation de ces centres initiatiques de musulmans Ismaéliens ou Maisons de la Sagesse. La plus célèbre se trouvait au Caire avec les connaissances, sauvegardées, de la colossale bibliothèque d’Alexandrie.

Dans l’Antiquité un initié se reconnaissait car, dit-on, il boitait. C’était le cas du forgeron Vulcain. Cette boiterie, généralement symbolique, désignait le pied. Tout le monde connaît l’histoire initiatique du pied d’oie de la reine Pédoque (pédoque = pied d’oie en occitan) dont la rôtisserie fut immortalisée par Anatole France.

Paul Valéry aurait dit en paraphrasant son cimetière marin : le pied, le pied toujours recommencé…

Ne vous méprenez pas cher farceurs. C’est un pied que nul ne saurait prendre.

Reconnaissons cependant que la claudication cousine germaine des cloches, qui se balancent, et des clochards, est détentrice d’un secret lié à l’initiation. Si le balancement est inséparable de la dynamisation des médecines alternatives, la claudication est inséparable d’un problème osseux que l’on attribue traditionnellement à cet os du pied ou astragale. Rassurez-vous, je ne vais pas faire de rapports avec la gale, même si cela me démange. Je vous laisse compulser le Mystère des Cathédrales de Fulcanelli.

Revenons à nos moutons. Tant que nous y sommes parlons moutons… L’osselet de la vertèbre concave ou faux talon du mouton est un osselet que l’on appelle astragale. Les latins l’appellent talus, c’est-à-dire talon.

Dans l’iconographie religieuse figurant l’agneau, celui-ci tient avec sa patte la hampe d’une bannière. L’astragale est la partie de la patte articulée par cet os qui s’appuie sur la hampe.

Si l’agneau de Dieu porte la croix sur son oriflamme comme le Christ la porte sur son épaule, s’il la soutient avec le pied, c’est parce qu’il à le signe incrusté dans le pied même plus exactement sur l’astragale.

En effet si vous faites bouillir dans l’eau un pied de mouton, jusqu’à ce que les os puissent se séparer ; vous trouverez l’astragale qui porte une gorge médiane sur un face, et une croix templière sur la face opposée.

Si le Christ porte la croix l’agneau porte avec la croix. En d’autres termes ceux qui reçoivent l’esprit céleste du feu sacré sont marqué de son signe. Il s’agit des disciples d’Elie et enfant d’Hélios (le soleil) modernes templiers ayant pour guide l’astre diurne et partant pour la même conquête au cris de Dieu le veut qu’il faut lire Dieu le feu

C’est ce feu qui caractérise l’art sacerdotal est donc le véritable sacerdoce ou le feu de Dieu génère toutes transmutations. Par ce feu sont enseignés ceux qui le vénère en toutes créatures… tout autres initiations, qui est indépendant des croyances mais qui fait corps avec la mystique, ne peut que porter un sceau inversé, qui caractérise les vicissitudes de notre civilisation. L’intellectualisme est notre pire ennemi qui possède ceux que spéculent et les emprisonnent non pas dans le non-dit mais dans le trop-dit. Ainsi, se manifestent des autocongratulations avec la recherche des pouvoirs au lieu de glorifier le gardien des portes du Temples qui se confondent avec celles de l’univers.

Avec toute mon amitié.

LE MYSTERE DE LA CROIX TEMPLIERE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HERMOPHYLE 10/04/2013 09:07

Oui Duc, il y aurait à dire sur le jeu des osselets... un jour peut-être...
Quant au pied de nez de Justiel, oui je l'ai fait ! mais c'était irrésistible, je ne pouvais manquer cette occasion qui est pourtant le fruit d'un hasard... certain disent qu'il n'existe pas...

Justiel 09/04/2013 11:34

Un vrai Pied de nez!!! Hihi

Duc 09/04/2013 10:55

Le jeux des osselets des cours de récréation est révélateur ..3 blancs pour un rouge!!
Amitiés

Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens