Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:37
BADINAGES AVEC ARSENE LUPIN ET SHERLOCK HOLMES

BADINAGES AVEC ARSENE LUPIN ET SHERLOCK HOLMES

Arsène Lupin eut un « papa » : Maurice Leblanc qui s’intéressa, comme tout honnête lettré ayant vécu à la charnière du XIXe et du XXe siècle, à l’ésotérisme sous ses diverses formes allant de la magie cérémonielle aux troublants arcanes de l’alchimie. La langue des troubadours (le troba clus) fut brillement formulée par Grassé d’Orcet et utilisé avec brio par les « nègres » du célèbre Fulcanelli, dont les éditeurs, disciples de Mamoun, s’engraissent depuis un siècle sur les thèses, plus ou moins farfelues, du mystère de son identité. Comment ne pas rire de cette comédie humaine ?

En tout cas, Lupin ne s’en prive pas tout en cultivant un double langage pour indiquer une réalité qui bouleversa la vie de son « papa », comme elle bouleversa celle du jeune académicien Pierre Benoit quand il découvrit, dans le village de Bizanet (niché aux pieds des Corbières), la trame de son roman L’Atlantide. Un lieu unique, isolé du monde, ou survit le cœur d’une tradition multimillénaire. Un lieu ou le vieil homme ne peut que mourir pour accéder à une beauté et à un amour infini qui défie toute espérance… Sublime Antinéa héroïne magnifique de l’Atlantide, reflet de cette immortalité ou l’alpha, le A, et au début comme à le fin du nom lui-même d’Antinéa, signe de l’éternel recommencement. Ce lieu ou la fin rejoint le commencement n’est autre que celui ou réside l’ouroboros des alchimistes, ce serpent qui se mort la queue tout en ouvrant, dans sa rotation infinie, les portes des autres univers… Ou plutôt de l’univers tel qu’il est.

Aussi fut-il possible à des auteurs tel Patrick Ferté, de mettre en évidence le foisonnement d’un double langage au fil des aventures du sémillant cambrioleur des châteaux et aussi de bien des cœurs. Ainsi nous le voyons s’exclamer à une tendre demoiselle, qui a conquit son cœur, de faire très attention dans la classification des ouvrages de sa vaste bibliothèque:

« Ah ! Attention. Avant Archives, il y a Arcane. Notez. » in Le secret d’Eurneville, p 198. Edition Librairie des Champs-Elysées, Paris, 1973.

Notez bien. Arcane qui désigne le secret des alchimistes est en effet avant archives mais aussi avant arche, archéologie et aussi archine (ancienne mesure Russe de longueur, soit 711 cm). Ainsi Lupin insiste sur le A et nous invite chez l’Antinéa de Pierre Benoît, par le biais de l’intrigue. Il nous guide vers une découverte en choisissant les mots qu’il vous montre en riant… Un génie je vous l’ai dit !

Lupin, cet anarchiste déguisé en aristocrate, vivait à l’époque ou émergeaient des courants occultes, ou les arcanes étaient à l’honneur, comme la Théosophie à caractère oriental ou ceux du christianisme Anthroposophique… immédiatement condamné par le Vatican qui risquait de le faire vaciller sur ses bases.

Cette Théosophie là n’était pas la « science de Dieu » comme son étymologie l’indique, mais un artefact de « science divine » sous la houlette du médium-spirite Helena Blavatsky. Le monde des communications médiumnique est un danger permanent. Il peut en jaillir une puissante vérité suivie d’un odieux mensonge. Ainsi la réincarnation du Christ des Théosophe fut-elle un dogme refusé par Rudolph Steiner.

Deux frères ennemis, l’un défenseur des pouvoirs paranormaux et donc lié aux forces obscures, l’autre dans la lumière du Christ. C’est dans cette lumière que virevolte Arsène Lupin.

Nous avons là la trame éternelle si bien mise en scène dans le film La Guerre des Etoiles

Sherlock Holmes évolue dans les lourdes forces noires criminelle, car son « papa » Conan Doyle « dialoguait » avec les morts. En effet, il fut le disciple d’Allan Kardec, le fondateur du spiritisme.

Nous voyons là combien Lupin ne pouvait être confondu avec Sherlock, leurs « pères » étaient bien différents. Ils partageaient une intelligence hors du commun reflet de l’univers de leur géniteur.

Lupin aime la vie, c’est le vivant qui ne dialogue jamais avec les morts. Il vit des aventures qui ne doivent rien à des déductions faites sur des bouts de mégots ou des empreintes de pas, pas plus que leur mystère ne procède de lourdes atmosphères criminelles. Au contraire, tout dans la vie d’Arsène Lupin est clair, allègre optimistes. C’est l’analogue d’un « Hacker » génial « bidouilleur » qui pirate les systèmes informatique des banques et aides les associations humanitaire avec l’argent mal acquit tout en bénéficiant de déduction fiscales !

Sherlock est un intello à rigidité Luthérienne qui interroge les morts, et tisse un dialogue intelligent, rationnel, impitoyable et sombre, empreint du spiritisme paternel. Il est à l’image des intello du monde entier qui ne peuvent que l’adopter au détriment des facéties surréaliste d’un Arsène Lupin rieur dont le secret du doubla langage n’intéresse que quelque rares initiés et n’alimente pas suffisamment les spéculations de nos férus de polards. De nos jour sont glorifié les expert, les intello au QI qui frise la démence et aux labos à rendre jaloux un Frankenstein ! La gloire de nos neurones est ainsi établie, enfonçant dans l’oublie les malices d’un Lupin dépassé.

C’est ainsi que nos contemporains tournent le dos aux valeurs fondamentales qui leur font oublier que l’Univers livre ses trésors aux plus humbles. Lupin n’est pas humble. En est-on sur quand il rie de lui-même à gorge déployée ? N’oubliez pas qu’il traina sa savate dans les Corbières en compagnie de son géniteur et que là, dit la tradition, il découvrit le trésor d’Antinéa en compagnie de l’abbé Béranger Saunière… Vous connaissez, c’est le fameux curé aux milliards de Rennes le Château qui défie la chronique depuis un siècle. Ce bon curé il était impossible. Brillant, turbulent et moqueur jusqu’à friser le lèse-Monseigneur ! Il en fit voir des vertes et des pas mûres à son évêque aristo… Ne le dites à personne, c’est un secrets : Béranger a cambriolé l’Eglise. C’est Lupin qui me l’a dit…

Voilà, cher ami, je vous livre une histoire débile de plus à méditer !

Avec toute mon amitié.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens