Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 15:39

 

La spiritualité sombre, depuis le début de XIXe siècle, dans le baratin onctueux, fait de paroles séduisantes et de textes ronflants qui se veulent édifiants alors qu’ils ne sont que des spéculations. Ces écrits ne manquent pas d’intérêt théorique, mais ne donnent rien au point de vue pratique. L’un des exemples est celui des vers dorés de Pythagore ou encore celui des missels de l’église catholique vous disant de vous mettre en présence de Dieu, mais ils ne disent pas comment procéder ! Le milieu de l’ésotérisme est truffé de textes de la même eau. Lisez la sourate du vide et vous comprendrez peut-être qu’on vous en met plein la tête… aux antipodes du vide :

 

 

« Désapprendre. Déconditionner sa naissance. Oublier son nom.

 Etre nu. Dépouiller ses défroques. Dévêtir sa mémoire. Démodeler ses masques. Déchirer ses devoirs. Défaire ses certitudes.

Désengranger ses doutes. Désemparer son être.

Débaptiser sa source. Dérouter ses chemins. Défeuiller ses désirs.

Décharner ses passions.

Désacraliser les prophètes. Démonétiser l'avenir.

Déconcerter l'antan. Décourager le temps.

Déjouer la déraison. Déflorer le délire. Défroquer le sacré. Dégriser le vertige.

Défigurer Narcisse. Délivrer Galaad. Découronner Momoch. Détrôner Léviathan.

Démystifier le sang. Désencombrez votre âme. Déséchouez vos échecs. Déchantez le désespoir. Désenchaînez l'espoir.

Désamorcez vos peurs. Désarrimez vos cœurs. Désespérez la mort.

Dénaturez l'inné. Désincrustez l'acquis. Désapprenez-vous. »

 

 

 

Mes très chères sœurs et mes très chers frères… Vous voilà substanté au point de couler !

 

Si vous avez compris les mots commençant par D sans aide, c’est déjà pas mal. Si vous en tirez une philosophie je dirais c’est mieux mais peut-être marécageux. Si vous en tirez une ligne de vie je dirais que vous mentez sans en avoir obligatoirement conscience.

 

Pour moi c’est du délire. Pourquoi ? Parce que ce texte est une sorte de récapitulatif mnémonique pour ceux qui font le point ! Il s’adresse à ceux qui sont très avancés sur la route de leur réalisation et non pour guider les néophytes. C’est un récapitulatif qui, s’il est utilisé par le premier venu, est indigeste et impossible à saisir dans ses fondements. Utilisé tel quel, sans formation préalable, c’est un véritable remède contre la spiritualité dont le mot-clé est SIMPLICITE ! ! !

Commencer par ce texte c’est mettre la charrue devant les bœufs.

Où est le mode d’emploie pour appliquer ce programme ? Tout simplement ceux qui l’ont rédigé en étaient pourvus ! Ils n’en parlaient pas car c’était pour eux une évidence que sans ce mode d’emploie tout est incompréhensible, « infaisable ».

Quant à ceux à qui ce texte était destiné ils avaient déjà réalisé pratiquement tout. Ils vérifiaient donc si tout était complet pour savoir s’ils pouvaient aborder l’échelon supérieur.

 

Si vous me dites comment faire et donc par où commencer pour pouvoir réaliser ce programme alors je dirais que vous êtes un initié.

 

Si vous vous contentez de lire et de pavaner sur ces propos et de proposer des « méditations » avec la gravité qui sied aux connaisseurs, psychologisants alors vous n’êtes rien.

 

C’était ma crise chronique de mauvais coucheur contre le blablabla qui empoisonne le chemin initiatique plein de bouses de vaches.

 

Avec toute mon amitié.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Perce-neige 08/05/2011 18:02


Merci pour les senteurs des bois, Hermophyle, d'autant plus appréciées en ma contrée bitumée, croyez-le bien.

J'ai relu à tête reposée le texte cité ci-dessus, si lourd et si proche d'un exercice de diction théâtral, si indigeste (le seul fait qu'il encombre tout en prônant un désencombrez-vous est la
preuve d'une absence de "moyens habiles", pour employer une expression familière au bouddhisme).
Voilà un poison bien indigeste.

A bientôt et au plaisir de lire quelque chose de votre propre main !


Hermophyle 12/05/2011 19:20



Bonsoir amie,


Bravo perce-neige vous ayez percé l'encombrant "mystère" d'un texte constipateur !


Malgré cela le chemin initiatique est encombré de copieuses bouses de vaches et sans vouloir être désobligeant vis à vis de l'importante dame (grand maître maçonne) qui le donne à méditer à ses
élèves, je subbodore une esbrouffe de taille ou alors une inconscience sans borne. Sur ces propos de mauvaise langue je vous quitte avant d'écrire un article incendiaire, ce qui ne servirait à
rien.


Bonne soirée.



Émèthra 07/05/2011 20:37


Rebonsoir, quand nous parlons de choses obscures ou occultes, nous devons utiliser des mots simples liées à des expériences personnelles qui ont changées notre perception de la vie et par le fait
même notre vie. J'ai dû faire une recherche pour savoir ce que voulait dire métanoia. Si je comprends bien, c'est une sorte de retournement ou conversion. Quand j'ai parlé de forclusion(j'ai
utilisé ce terme parce que je croie qu'il n'y en pas d'autres qui expriment cette idée ou bien un synonyme comme scotomisation), ce n'était pas dans le même sens pratique de Lacan qui faisait
plutôt référence à la castration, c'est-à-dire, enlever du conscient le symbole phallique mais plutôt enlevé du conscient une connaissance fondamental nécessaire à la compréhension du
fonctionnement de l'univers donc de nous. Plus précisément, pour ce qui est du point de vue pratique, je voulais parler de mon expérience personnel au cours de laquelle, par le processus de
l'enfant intérieur, j'ai découvert mon vrai moi et par le fait même le faux moi. Cette expérience a été précisément pour moi, le début de mon propre changement de paradigme. Côté pratique ça
pourrait ressembler à une métanoia et voir même à une initiation personnelle à des prises de consciences plus grandes. Ça pourrait constituer un début et par la suite, nettoyer l'inconscient de
tous les programmes instinctifs et inconscients qui nous éloignent de notre essence, pourrait être l'étape suivante, pas d'une manière absolue mais relative.


Hermophyle 10/05/2011 14:00



Bonjour Emèthra,


J'ai repodu à votre message en utilisant votre style et je m'y suis probablement mal pris sans prendre le soin d'expliquer le sens de mes expression. Vous m'en voyez au regret.


Le terme métanoia est utilisé à mauvais escient par la religion catholique qui l'a réduit au sens un peu trop commode pour leur théologie et le transformer en conversion. Vous trouverez sur
internet, mais passé sous silence dans des ouvrages ou il aurait du figurer, avec un autre sens que celui de conversion. Le silence étourdissant est particulièrement sensible dans le
"dictionnaire encyclopédique du christianisme ancien" en deuc volumes au éditions de Cerf (1990)


Le mot métanoïa est composé du préfixe "méta" que l'on trouve dans métamorphose qui signifie changement (ici changement de morphologie). Le suffixe "noïa" que l'on trouve dans paranoïa qui
signifie pensée, raison.


Métanoïa signifie donc changement de la manière de penser et non conversion qui ropose sur unchangement d'opinion mais ne joue pas sur le prcessus cognitif. Evidemment la philosophie
ecclésiastique et théologique, telle que nous la connaisson, ne peut envisager un autre sens.


Le métanoïa repose donc sur une véritable formation qui est d'ailleur indiscociable du chemin initiatique dans le sens ésotérique du terme. Maitriser le flux permanent de la pensée est le premier
éffet de la métanïa qui aboutit à l'écoute du divin dans un silence PROPRE signe d'un détachement de tout paradigme et conséquemment d'une puissante humilité.


Nos terminologies ne peuvent donc se rencontrer car les analyseur actuels de la psyché raisonnent et résonnent alors qu'il ne faut ni raisonner ni résonner. mais, comme le dit Renné Alleau :
crever le tambour ! La mystique ne saurait être lacanienne, ni freudienne, même pas Jungienne. Je ne sais me faire comprendre autrement et j'en suis désolé.



Émèthra 07/05/2011 18:19


Ces sages du passé parlaient tous de la même chose, ils parlaient du changement de paradigme que nous vivons tous aujourd'hui à notre niveau respectif, selon les expériences vécues et les
connaissances absorbées dans nos cheminements respectifs. Ce changement de paradigme est dans le grand cycle galactique, le contraire de son inverse, la tour de Babel qui n'était en définitive
qu'un changement de paradigme vers la confusion dû au retrait dans la conscience humaine d'un élément fondamental dans la connaissance et que Jacques Lacan a appelé la forclusion. Ce texte n'est
que la description du processus par lequel passe l'initié.


Hermophyle 07/05/2011 19:36



Bonsoir,


Vous avez raison, dans le fond, mais l'important ICI est comment DANS LA PRAIQUE changer de paradigme ou même s'en passer. Avons nous réellement besoin de références si ce n'est pour nous
sécuriser ? Seule une métanoïa simple et efficace permet de franchir les limbes de nos références, mais nous sommes là aux antipodes de la forclusion de Lacan. Il est évident que TOUS les anciens
parlaient de la métanoïa très simple à mettre en oeuvre. C'est cela qui caractérise les initié au delà de toutes confusion et théories réductrices. Il est une loi des anciens qui
souligne que l'initiation est un processus universel qui exclu toute démarche consciente sans faire jouer l'intelligence rationnelle. Seul se procédé permet l'évasion de nos conditionnements et
nous libère de notre univers paradigmique.



hermophobe 01/05/2011 19:49


Trés Cher hermophyle,
ne changez rien. moi je passe l'éponge sur vos article, j'en perd pas une goutte si l'on puis dire. Que du bonheur depuis le premier article a ce jour.
J'ai tout essayé l'omelette d'oeuf de corbeau ainsi que cel de colombe plus legere est digeste, plus difficile pour le paon la j'avoue que j'ai planché un moment avant de trouvé le Zoo qui en
avait, je bosse enkor nuit et jour pour les oeufs de Phénix sous l'emprise du kafé de colombie cultivé par des résistants F.A.C.R ,c'est pas le Pérou j'avoue mais il me fait tenir.
En attendant j'ai une crise de foie , tout cela coule de source trop d'oeufs en pleine pâque cela vous fait péter à la longue....Tout fini par sentir le soufre.
Et maintenant vous parlez de Pélican, vous craignez pas les coups de bec au milieu de tous ces oiseaux.
Votre illuminus hermophobe


Hermophyle 10/05/2011 12:17



Très cher Hermophobe,


Je vous répond tardivement car j'ai de tel touments avec le société que j'étais prèt à vous demander de bien vouloir me réserver une place sur la paille de vos biquettes!


Non, je ne vous conseille pas l'omelette aux oeufs de corbeaux puisque c'est un oiseau protégé et que vous riquez d'avoir une prise de bec avec le garde-chasse qui vous fera la fête avec son
tromblon. Oui ! Le kafé de colombi est excellent à moins qu'il ne soit mélangé à de la blanche ! Le coq c'est bon mais la cok c'est pas bon pour la santé et ça ne transforme pas en phénix même si
on se jette par la fenètre pour essayer de voler.


Que les Simsons vous protègent.



Perce-neige 01/05/2011 14:34


Comme j'ai lu le commentaire précédent, je me permets d'y mettre mon petit grain de sel :
je n'ai, pour ma part, aucunement lu la liste citée (Sfer Yetsira, Pirqe je-ne-sais-quoi etc..), mais il n'empêche... le plus important me parait être qu'en la base le fil ne soit pas rompu, que je
trouve d'une manière ou d'une autre, à mon humble niveau, de quoi suivre le chemin; petit poucet, cailloux et ronces confondues, peu importe, car tout ce qui se réfère à des choses plus pointues,
je le laisse au temps venu où je serai plus à même de l'appréhender, et puis c'est tout.
Quant au nombre de lecteurs en baisse, cela ne signifie absolument rien du tout : comment évaluez-vous la relation faite entre le nombre de lecteurs et l'aptitude à appréhender le contenu des
articles ?
Qui vous dit que ceux qui ne lisent plus ne sont pas ceux dont justement dont on se passerait volontiers de les avoir pour compagnons (etc)
La nasse est large, mais il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties, regardez la télévision et ses quotas d'audimat, et vous comprendrez pourquoi on a envie de la jeter à la benne.

Pour en revenir à l'article, je trouve pour ma part que cette liste donne mal à la tête. Ce n'est même pas dodécaphonique, mais on dirait que le doigt est resté coincé sur une seule note !
Rien de pire que les formules creuse, vive l'esprit plutôt que la lettre !

Et un petit brin de muguet pour vous.


Hermophyle 01/05/2011 17:27



Perce neige…


 


Je suis d’accord avec vous sur toute la ligne ! Et bravo pour votre petit brin de sel… on dirait que la dimension cabalistique progresse !


Oui petit poucet, c’est bien de s’écorcher aux ronces du chemin mais encore faut-il savoir si l’on est sur la bonne route et si le sac à dos est plein de vivres.


Je veux parler, dans spéculum, de la démarche de base nécessaire avant de commencer le pèlerinage vers l’antre des dieux.


La perte d’audience ne m’émeut pas. C’est seulement tombé au moment où on m’a volé mon portefeuille, ce qui m’a mis de mauvais poil à poireauter devant les murs gris des administrations avec
comme interlocutrice des femmes à barbes de mauvais poil !


Ceci étant dit j’admire votre bonne volonté et surtout votre simplicité. Je suis heureux de vous avoir pour amis. C’est très, très, sincère. Votre lucidité fait mon admiration (là non plus je ne
cherche pas à vous encenser !).


 


Merci pour le muguet. Je garde les cloches pour moi et je vous souffle un merveilleux nuage de senteur des bois.



Présentation

  • : Alchimie, cabale
  • : Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets divers sont abordés : Spiritualité, initiation, alchimie, cabale, mythologie, symbolisme...
  • Contact

Recherche

Liens